( 1 Vote ) 

 

 

 

Lors de cette vente aux enchères, les collectionneurs français et étrangers ont dû battre en retraite face à l'Etat. Le journal du commandant Marchand tout comme un cadeau fait par l'armée au commandant ont été achetés par le service historique de la Défense et les Archives nationales. Car l’Etat a préempté la majorité des objets de la vente.  

lire la suite : ICI

 

 


La vente aux enchères des biens d’une figure du colonialisme français remporte 220.000 euros

 

 

( 1 Vote ) 

 

La France a été la dernière puissance occidentale à adapter les uniformes de ses soldats à la guerre moderne. Mais après l’hécatombe des premiers mois de la Grande Guerre, l’armée française passe à l’avant-garde dans l’art du camouflage.

 

 

 

lire l'article :ICI

 

( 2 Votes ) 

 

C’était l’un des grands chantiers des cinq ans de mandat de Jean-Yves Le Drian à l’hôtel de Brienne. Le ministre de la défense a mis la dernière main à sa stratégie cyberdéfense en officialisant le 12 décembre à Bruz (Ille-et-Villaine) la création d’une sorte de quatrième armée, à côté de l’armée de terre, la marine et l’armée de l’air, pour le combat dans le cyberespace. Cette force d’un nouveau genre, forte de 2.600 militaires à l’horizon 2019, sera dirigée par un commandeur cyber, un poste nouvellement créé qui sera directement rattaché au chef d’état-major des armées. Avec les 600 experts cyber de la Direction générale de l’armement, la force cyber française atteindra 3.200 agents à la fin de la loi de programmation militaire, le double du chiffre de 2012. "Ces forces seront complétées par 4.400 réservistes de cyberdéfense, soit 4.000 réservistes citoyens de cyberdéfense, et 400 réservistes opérationnels", a indiqué Jean-Yves Le Drian.

source : Challenge 

 

lire la suite : Ici 

 

( 1 Vote ) 

 

 

 

En pleine mutation, le pays pourrait devenir une nouvelle « porte » de l’Afrique. S’y pressent déjà les grands acteurs commerciaux, politique et militaires du monde. A commencer par la Chine, qui place à Djibouti sa première présence militaire lointaine

 

Devant Djibouti, la mer ne sent pas la mer, mais exhale un parfum de grues et de bé- ton, de milliards de dollars, d’empoignades géopolitiques et de nouvelles routes commerciales planétaires. Visage parmi d’autres de ce monde en métamorphose, un port immense est en train de sortir de la roche à Doraleh, aux portes de la capitale. Là, un travailleur chinois en chapeau de paille conique a jeté sa ligne de pêche au milieu de cubes en béton hauts comme des immeubles. L’assemblage cyclopéen de ces blocs formera demain l’alignement des quais du port multifonction. Sur ces 690 hectares devrait s’ouvrir une nouvelle « porte » de l’Afrique. Non loin, un militaire chinois casqué garde l’entrée d’une implantation militaire en construction

jean-philippe rémy

 

 

lire la suite : Ici 

source le monde 

( 2 Votes ) 

 

Le président de la République célèbre ce vendredi la dernière cérémonie de son quinquennat en hommage à l'armistice signé le 11 novembre 1918 entre les Alliés et les Allemands.

 

 


11-Novembre : sous l'Arc de triomphe l'hommage aux soldats morts

 

 

 

 

 

 

 

( 2 Votes ) 

 

 

Il reste aujourd’hui 250 000 Famas dans les forces françaises. Beaucoup plus que de soldats en activité, heureusement: sous des hangars à hygrométrie contrôlée, les stocks, figés dans la graisse, permettent une rotation des armes encore en service, au Mali, en Irak ou dans les rues de Paris – où patrouillent les unités de l’opération Sentinelle. Le plan prévoit que le Famas tienne jusqu’en 2030. En 1978, quand il commence à être livré, l’armée vit encore avec les véhicules de la seconde guerre mondiale et les armes de ses guerres coloniales. Cette année-là, il faut un plan d’urgence pour équiper les troupes qui partent au Liban. On leur achète des SIG-540 suisses pour les mettre au niveau de leurs adversaires. Les régiments parachutistes ont beau avoir été les premiers servis, la guerre fut plus rapide que la livraison : les légionnaires du 2e REP, eux, s’envoleront sans le Famas pour sauter sur Kolwezi, en RDC. Les militaires utilisaient jusqu’alors un fusil en bois, le MAS 49-56. Un 7,5 mm, élégant mais bien encombrant. L’arme, ne tirant qu’au coup par coup, demeure encore en usage dans la police aujourd’hui. Pour ce qui est du pistolet-mitrailleur, une exception française s’était aussi imposée, avec le MAT 49 de 9 mm,quant à lui fabriqué à Tulle. « Par grand gel, les doigts restaient collés sur son acier ! », sesouvient Philippe Gueguen, général commandant la brigade logistique, élève à Saint-Cyr au début des années 1980. On disait aussi duMAT 49 qu’il avait tué plus de monde par accident que dans la guerre.  Par nathalie guibert — illustrations eric petersen

Lire la suite : ICI

 

 

( 1 Vote ) 

 

 

Une société militaire privée russe présente en Syrie, fait parler d’elle dans les médias. Si les mercenaires sont interdits en France et en Russie, les deux pays réfléchissent à assouplir leurs législations en la matière, d’autant qu’entre mercenariat ou SMP, la frontière est mince.

Ni faits, ni preuves, mais le reporter tire quand même ses conclusions. Lesquelles? Il conclut qu'en Syrie il y a des centaines de mercenaires comme Dmitri qui reçoivent le salaire de 250.000 roubles par mois et font tout le sale travail: tuent à la demande des commandants, organisent des provocations. S'ils meurent, ils seront enterrés dans des tombes sans nom. L'horreur!(Sputniknews)


LIRE LA SUITE :  ICI

Source Sky New

 

 

 

 

( 1 Vote ) 

 

 

Le prochain président de la République aura à prendre rapidement des décisions lourdes face à l’ampleur des menaces auxquelles sont confrontées nos armées.
 
  
ARMÉES Les questions de défense ne se sont pas encore véritablement invi-tées dans la récampagne présidentielle. Des propositions ont été mises sur la ta-ble, à droite notamment. Les échanges de fond restent toutefois à mener. Les attentats et l’essor du djihadisme mar-quent une rupture stratégique. Défense et sécurité s’interpénètrent, alors que la « protection » est une priorité des Fran-çais. Si une certaine convergence pré-vaut, le prochain président de la Répu-blique aura néanmoins à prendre des choix majeurs. Revue de détail.
Source le figaro (Alain Barluet)
 

 

( 3 Votes ) 

 

 

167 km, près de 10 000 m de dénivelé positif : voilà le menu de Diagonale des fous. Deux coureurs ariégeois participeront à cette épreuve de course à pied hors normes qui se déroule à la Réunion. Hors normes car si le premier bouclera l'épreuve en vingt-quatre heures, les derniers mettront plus de soixante-cinq heures, trois nuits blanches pour pouvoir prétendre au tee-shirt sur lequel il sera écrit «J'ai survécu !»

3 anciens du 2 Présents

IGNAS Jean-luc dossard 770 GRONDIN Gilles 1641 LIEGEOIS Didier 897 

 

 

 

voir plus d'infos : Ici

 

 

 

 

 


Feuilleton : les fous de la diagonale (1/5)
( 3 Votes ) 

 

 

H&K remporte le marché de l’AIF avec son HK416

 Pourquoi remplacer le FAMAS ?

Conçu pour remplacer le bon vieux fusil automatique Mle 49/56, le Famas a fait rentrer l’armée française dans le club des utilisateurs de fusils d’assaut (dont les deux plus connus sont le M16/M4 américain d’Eugene Stoner et l’AK47/74 russe de Mikhaïl Timofeïevitch Kalachnikov). Mais adopté trop tardivement à la fin des années 70, et bien qu’étant un petit bijou de l’industrie armurière (ambidextre, bull-pup, lance grenade intégré), notre Clairon national souffrira très vite d’un défaut majeur : il est impossible de le faire évoluer.

 

Considéré par certains comme étant une arme lourde, difficile à entretenir et compliquée à réparer si elle venait à être endommagée, le Famas, contrairement à ses concurrents tels le M4 ou même l’antique Kalashnikov, voit ses avantages tourner en désavantages : son encombrement réduit, son garde main avec poignée intégrée empêche tout « upgrade », impossible de lui rajouter une poignée tactique, un désignateur laser, une , un appuie-joue, un lance grenade de 40mm ou même une simple! Bref, tout ce que les autres fusils d’assaut acceptent et qui rendent la vie de l’opérateur bien plus simple (et parfois la lui sauvent) est interdit au Famas. Bien sûr il existe des adaptateurs, mais pas pour tout. Mais surtout, un défaut majeur se fait jour : sa munition.

Lire la suite : Ici

 France_info: Ici

Le site HK : Ici

 

 

 

 

 

( 1 Vote ) 

Armées : la bataille du budget est lancée

 

 

 

 

Cette offensive-là pourrait s’appeler « Opération deux pour cent ».
Pour 2 % du PIB consacré aux dépenses militaires de la France. Préparée depuis des mois,la voici lancée. Mardi 6 septembre,généraux et responsables politiques ont clos, à Paris, l’Université d’été de la défense, traditionnelrendez-vous du secteur, en appelant à une augmentation rapide et forte du budget des armées.

 

Pour le général Pierre de Villiers,le chef d’état-major, il faudrait que le budget français passe des 32,7 milliards prévus en 2017 à 41 milliards d’euros dès 2020, ou de 40 à 44 milliards avec les pensions. Soit de 1,78 % du PIB, pensions comprises, à 2 % (la base de calcul est le PIB 2015).

« Je vous vends un modèle d’armée à 2 % qui est bon et qui assurera la protection des Français. C’est le prix de la paix, l’effort de guerre. Moi, je ne discute pas du prix de la guerre ! » lire la suite : Ici

Nathalie Guibert

 

à lire aussi :

Le Brexit désarme la défense européenne d'ALAIN BARLUET

 

 

 

Soutenez nos Marsouins

 

 

Billetterie

 


 

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 96 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook