( 1 Vote ) 

 

 

Une société militaire privée russe présente en Syrie, fait parler d’elle dans les médias. Si les mercenaires sont interdits en France et en Russie, les deux pays réfléchissent à assouplir leurs législations en la matière, d’autant qu’entre mercenariat ou SMP, la frontière est mince.

Ni faits, ni preuves, mais le reporter tire quand même ses conclusions. Lesquelles? Il conclut qu'en Syrie il y a des centaines de mercenaires comme Dmitri qui reçoivent le salaire de 250.000 roubles par mois et font tout le sale travail: tuent à la demande des commandants, organisent des provocations. S'ils meurent, ils seront enterrés dans des tombes sans nom. L'horreur!(Sputniknews)


LIRE LA SUITE :  ICI

Source Sky New

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Soutenez nos Marsouins

 

 

Billetterie

 


 

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 65 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook