( 4 Votes ) 

 Dans la tête d'un sniper : témoignage d'un sergent français en Aghanistan

 

 

 

 

Christophe a 37 ans, vingt ans d'armée dont plus de dix 10 annees comme tireur d'élite derrière lui. Le terme «sniper» ne s'emploie pas dans les casernes mais la fonction est bien la même: traquer et détruire. il  nous raconte, sans fausse pudeur,son métier, son rapport à la mort, une expérience aussi forte que grisante.En cette nuit de l'été 2010, sur la vallée afghane de Tagab, il pesait une chape de silence et de ténèbres. Seuls les chiens et les hyènes rompent cette trêve nocturne.

 

 

la suite : Ici

source : vsd

 

 

 

( 1 Vote ) 

Le fardeau de la sécurité européenne doit être partagé, et vite !

 

 

 

Quand un Breton secoue le cocotier européen, çà donne cela

 

, , , , ,

(BRUXELLES2 à Riga) Fidèle à ses habitudes, le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, n’a pas fait le déplacement dans la capitale lettone, où se tenait la réunion informelle des ministres de la Défense de l’Union européenne, pour la decorum. En breton, têtu, mais pragmatique, il sait qu’il ne faut pas hésiter à poser les principaux éléments du débat, les exposer clairement et… les répéter souvent. C’est-à-dire « animer » le débat comme le soulignent les diplomates. Apparemment, l’objectif a été réussi. « Nous avons eu un débat ‘animé’ sur les opérations » a reconnu, avec délicatesse, le ministre letton de la Défense, Raimonds Vejonis, qui présidait la réunion ce jeudi matin (19 février).

la suite sur le site B2

 

 

( 3 Votes ) 

 

 

Environ 230 000 soldats et anciens combattants ont été identifiés entre 2001 et 2014 comme souffrant de «lésions cérébrales traumatiques» (LCT) légères, selon le département de la Défense des États-Unis. La plupart d'entre eux ont été exposés à des explosions à fort effet de souffle. Mais établir un décompte exact des victimes est impossible.

lire la suite ici

By Caroline Alexander
Photographs and Audio by Lynn Johnson

source national géographic

 

 

 

( 1 Vote ) 

 

 

 

 

FACE AU SPECTRE d’attaques terroristes qui plane sur la France, toutes les ressources humaines sont utiles.D’autant que les soldats n’ont pas le don d’ubiquité. Après les attentats de « Charlie Hebdo », une intervention militaire inédite a été déployée sur le sol français, conçue pour sécuriser les lieux de culte et les sites sensibles.10 500 militaires mobilisés en trois jours dans le cadre de l’opération Sentinelle. Un dispositif très lourd et complexe à mettre en oeuvre, d’autant que la réduction des effectifs de l’armée prévue par la loi de programmat ion militaire (- 6 000 postes pour la seule année 2015) suppose une gestion pointue des ressources humaines.

Il y a pourtant des hommes et des femmes que les armées pourraient solliciter en cas de coup dur. Ceux de la réserve opérationnelle des armées, c'est-à-dire des volontaires qui ont signé un contrat pour une période de un à cinq ans et qui peuvent être appelés à renforcer les effectifs militaires en cas de besoin. Ce dispositif, qui compte quelque 27 680 personnes, n'est que très peu utilisé. Seul un petit nombre d'entre eux est envoyé en opération extérieure pour épauler leurs camarades en uniforme. Dans le cadre de Sentinelle par exemple, environ 400 réservistes seulement ont été sollicités en raison des délais particulièrement courts.

suite à lire ici

Source LE PARISIEN

( 2 Votes ) 

 

 

Le président de la république a en effet souhaité présenter ses vœux à l’ensemble des armées depuis le porte-avions français, alors que ce dernier vient tout juste d’entamer un déploiement opérationnel pour une campagne de plusieurs mois qui l’amènera dans la zone de l’océan indien.

 

 

( 4 Votes ) 

 

 
Revues de l'armée de Terre avant TIM
 
 
1956-1962 :BLED , journal des appelés servant en Algérie
 
1962-1986 :Terre Air Mer(TAM),magazine interarmées
 
 
 

 

 Durant son service militaire de 27 mois, Jean Cabut avait été envoyé en Algérie où il sert, comme dessinateur, au journal militaire Le Bled. Il y invente la série la Fille du Colonel, qui deviendra par la suite la Fille du Proviseur. Cabu en revient solidement antimilitariste et expliquait avoir réellement rencontré un adjudant du nom de Kronenbourg.

D
D
e
e
Q
Q
u
u
a
a
l
l
i
i
t
t
e
e
r
r
à
à
T
T
e
e
r
r
r
r
e
e
I
I
n
n
f
f
o
o
r
r
m
m
a
a
t
t
i
i
o
o
n
n
M
M
a
a
g
g
a
a
z
z
i
i
n
n
e
e
Naissance et objectifs
Le 31 janvier 1989, le général Forray, chef
d’état-major de l’armée de Terre, annonce
officiellement le lancement du nouveau
magazine de l’armée de Terre, baptisé
Terre
Magazine
, après la parution d’un numéro zéro sous le titre de
Qualiter
.
1988 :
Qu
a
l
i
t
e
r
(numéro 0)
1989-1
997 :
Terre Magazine
1997-
:
Te
rre Information Magazine
H
ISTORIQ
U
E
DE
TI
M
1956-1
962 :
BLED
, journa
l des appelés servant en
Algérie
1962-1
986 :
Terre Air M
e
r
(
TA
M
),
magazine interarmées
( 2 Votes ) 

 

 

 

«A l'époque, c'était comme ça: "Tu vas en France, tu fais l'armée, tu restes quinze ans et tu reviens." Il le fallait pour s'accomplir en tant que Français», précise Prédibane Siva,conseiller à l'assemblée des Français de l'étranger. C'est qu'ils ont été nombreux dans l'ancien comptoir à répondre à l'appel du général de Gaulle, durant la Seconde Guerre mondiale,puis à s'engager en Indochine. Suivant ainsi l'exemple des quelques Pondichériens partis au casse-pipe en 1914 et auxquels un monument aux morts rend hommage sur le front de mer.

lire  la suite : ici

( 5 Votes ) 

 

 

 

Le prochain film de Clint Eastwood, American Sniper, se dévoile dans une nouvelle bande-annonce particulièrement intense. Le long-métrage retrace l'histoire de Chris Kyle, le sniper le plus dangereux de l'histoire militaire des Etats-Unis. Envoyé en Irak pour protéger ses frères d'armes, sa réputation fera de lui une cible pour ses nombreux ennemis.

 

 

 

le site C.Kyle

reportage Paris Match

sur le site de l'amicale l'article  Le «diable» de Ramadi

( 1 Vote ) 

Chaque soir, revenant de l’école,
Il passe par Alexander Platz.
Les tilleuls ne forment plus la frontière.
Il’y’ a un mur a Berlin, Professeur Müller.

un certain Jean Pax Méfret chanté ceci en 1982

7 ans après le mur tombait

 

 

Jean-Pax Méfret - Veronika from helvetivs on Vimeo.

 

 

 

Dans un contexte de « coexistence pacifique », des tensions persistent et la construction du mur de Berlin en fait partie intégrante.Dans la nuit du 12 au 13 août 1961, les Soviétiques décident, pour enrayer le mécanisme d'exode, d'ériger un mur entre Berlin Est et Berlin Ouest. L'exode fut considéré comme une véritable hémorragie pour la zone soviétique. La construction du mur se conçoit donc dans une logique anti-migratoire de nature économique et idéologique. Le mur fut renforcé de manière progressive à travers plusieurs phases, en 1961, il se compose essentiellement de barbelés avec à certains endroits des murs de briques surmontés de barbelés. En 1962, le mur est étendu sur 15 Km de long : des barricades sont érigées sur 130 Km, 165 miradors et 232 blockhaus surveillent les frontières. En 1976, ce mur de 3,60 m de haut est précédé d'une zone large de 40 m à 1,5 Km, ce qui fait que les Allemands de l'Est ne pourront pas approcher le mur. Et en 1989, les autorités de l'est préparent le mur high-tech en intégrant un système de surveillance électronique. Toutefois, les populations de l'Est en décideront autrement.Depuis environ une heure cette nuit, les pelleteuses pétaradent et creusent un fossé qui coupe la Ebertstrasse à la hauteur de la porte de Brandebourg. Le fossé fait environ cinquante centimètres de profondeur et cinquante centimètres de large. Il y a là des policiers en uniforme. Il y a là des pompiers. Il y a là les employés de l'administration des douanes. Et de l'autre côté de la porte de Brandebourg se tiennent environ trente poids lourds qui ont amené ici les équipes. On peut estimer à environ cinquante le nombre d'hommes en uniforme qui gardent la porte de Brandebourg.

 

 

 

 

VIDEO. Il y a 25 ans, la chute du mur de Berlin : ICI

 

Berlin fête les 25 ans de la chute du Mur: ICI

 

 

( 1 Vote ) 

 

 

Le 11 novembre autour du monde.

 

 

 

photo provenant de : The big picture

 

( 1 Vote ) 

 

 

Le 11 novembre, jour de commémoration de l’armistice de 1918, hommage est rendu aux morts de la Grande Guerre. Parmi eux, de nombreux prêtres, religieux et religieuses. Un colloque organisé le 15 novembre à Paris à l’initiative du diocèse aux armées prolongera cet hommage

 

 

 

 

 

lire la suite : Ici

source journal : La croix

 

 

 

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 82 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook