( 2 Votes ) 

 

 

 

«A l'époque, c'était comme ça: "Tu vas en France, tu fais l'armée, tu restes quinze ans et tu reviens." Il le fallait pour s'accomplir en tant que Français», précise Prédibane Siva,conseiller à l'assemblée des Français de l'étranger. C'est qu'ils ont été nombreux dans l'ancien comptoir à répondre à l'appel du général de Gaulle, durant la Seconde Guerre mondiale,puis à s'engager en Indochine. Suivant ainsi l'exemple des quelques Pondichériens partis au casse-pipe en 1914 et auxquels un monument aux morts rend hommage sur le front de mer.

lire  la suite : ici

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 17 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook