( 3 Votes ) 

 

 

Environ 230 000 soldats et anciens combattants ont été identifiés entre 2001 et 2014 comme souffrant de «lésions cérébrales traumatiques» (LCT) légères, selon le département de la Défense des États-Unis. La plupart d'entre eux ont été exposés à des explosions à fort effet de souffle. Mais établir un décompte exact des victimes est impossible.

lire la suite ici

By Caroline Alexander
Photographs and Audio by Lynn Johnson

source national géographic

 

 

 

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 18 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook