( 3 Votes ) 

Hommage du 11 novembre 2015

 

 

Le président de la République a d’abord rendu hommage à Georges Clemenceau et a déposé une gerbe devant sa statue. Saluant la mémoire des poilus, il est ensuite allé se recueillir devant la tombe du soldat inconnu, installée sous l’arc de triomphe en 1920, avant d’en raviver la flamme. Les noms des quatre soldats morts cette année dans l’exercice de leur fonction ont été cités, puis après une minute de silence, La Marseillaise a retenti.

Le chef de l’Etat a salué de nombreux anciens combattants présents, médailles sur la poitrine et drapeaux en mains, puis les familles et proches des quatre soldats tués, embrassant leur mère ou épouse. Détendu et souriant, M. Hollande s’est ensuite offert un bain de foule avec des membres du public autour de la place de l’Etoile.

le site de la presidence : ICI

 

 Le 11 novembre ,homage aux vétérans dans le monde.

 

( 2 Votes ) 

Publiée de 1922 à 1939, cette collection monumentale présente 107 volumes

 

 

 

 

Relation générale et officielle des actions menées par les unités engagées dans le conflit, les 107 volumes des Armées françaises dans la Grande Guerre (précis, annexes et cartes) sont accessibles sur Mémoire des hommes

Voulues par le gouvernement et l’état-major afin de rappeler les sacrifices et asseoir la place de la France dans le conflit, Les Armées françaises dans la Grande Guerre sont présentées comme « l’histoire définitive de la Grande Guerre, établie d’après les journaux de marche des unités et la documentation la plus complète ».

Publiée de 1922 à 1939, cette collection monumentale présente 107 volumes où se mêlent récits, documents et cartes des opérations menées par les armées françaises en 1914-1918. Elle est l’œuvre du Service historique de l’armée, créé spécialement en 1919 pour sa rédaction.

La totalité de la collection est présentée sous une forme structurée, avec un renvoi sur Gallica pour les précis et les annexes, et une consultation directe sur le site Mémoire des hommes pour les cartes. Ces dernières, moins diffusées jusqu'à présent, sont au nombre de 948.(source mémoire des hommes)

 

lire par le site mémoire des hommes : Ici

 

le site de la Bnf : Ici

( 2 Votes ) 

La célébration de la victoire

 

 

 

 

Le 8 mai 1945, à Paris, après 2 073 jours de guerre, la victoire est proclamée à la une des journaux puis par un discours radiophonique du général de Gaulle. Transportée de joie, une véritable marée humaine déferle alors dans les rues de la capitale. Lors d’une cérémonie, le général de Gaulle fleurit la tombe du Soldat inconnu et la flamme est enfin ravivée.

La capitulation de l’Allemagne à Reims le 7 mai 1945

Le 7 mai 1945, à Reims, a lieu la signature de l’acte de capitulation de l’Allemagne.

Au quartier général d’Eisenhower, sis dans le collège moderne et technique de garçons, le général Jodl, représentant le haut commandement allemand, signe l’acte de reddition de « toutes les forces terrestres, navales et aériennes qui sont à cette date sous le contrôle allemand ». Les combats prennent fin le 8 mai 1945 en Europe.

La ratification de l’acte de capitulation à Berlin le 8 mai 1945

Staline exige qu’une seconde reddition solennelle soit faite à Berlin. Ainsi, le 8 mai 1945, le maréchal Keitel et les représentants de la Kriegsmarine et de la Luftwaffe signent la capitulation sans conditions de l’Allemagne et de ses vassaux.

 

Le 7 mai 1945 à Reims effacé par le 8 mai et Berlin

source: Ici

video ecpa : Ici

( 1 Vote ) 

Un mois sous les mers. Notre reporter Nathalie Guibert est la première femme à avoir vécu dans un sous-marin nucléaire d’attaque en mission, la«Perle».A partir de 2017, la marine féminisera ce dernier bastion masculin des armées.

 

 

C’était un défi sans doute. Aucune femme n’avait passé un mois dans un sous-marin nucléaire d’attaque avant que la marine nationale ne m’en donne l’autorisation, au printemps 2014. Encore moins une journaliste, secret-défense oblige. «Mais pourquoi faites-vous cela?»

Lire l'article en entier :  Ici

source Nathalie Guibert "le monde"

 

 

( 1 Vote ) 

 

 

 

La valeur de chacune des Armes de l’Armée de Terre est fondée, entre autres, sur l’expertise de ses sous-officiers. Ce constat est encore plus vrai au sein des Troupes de Marine. Pour pouvoir faire face à l’imprévu, pour être en mesure de comprendre " l’autre " dans toute sa diversité, il faut avoir amassé un capital d’expériences. Celui-ci est détenu en grande partie par les sous-officiers. Placés entre les officiers, à l’acculturation desquels ils participent pour ceux frais émoulus des écoles de formation, et les militaires du rang auxquels ils doivent inculquer des savoir être et des savoir faire, ils constituent la clé de voûte de la Colo.

Cet article se propose de leur rendre un hommage mérité à travers l’évocation des insignes de leur maison-mère, l’Ecole Nationale des Sous-officiers d’Active de Saint-Maixent.

Pour illustrer mon propos initial, qu’il me soit permis, pour une fois, d’évoquer une anecdote personnelle. Jeune chef de section au 2e RPIMa dans le début des années 1970, j’avais pris des dispositions au cours d’une " tournée de brousse " dans une région reculée de la Grande Île. Mon sous-officier adjoint vint me voir et me dit : "C’est vous le chef et quels que soient vos ordres, ils seront exécutés. Mais je vous rends compte que ce n’est pas ainsi que l’on pratique d’habitude". Je suivis ses conseils et bien m’en prît. S’il se reconnaît dans ses lignes, 45 ans après les faits, je le remercie et le salue, tout comme je sais gré au général Pellégrini d'avoir bien voulu m'apporter sa contribution à la relecture de cet article.

Pierre Lang

lire le pdf : Ici

 

( 2 Votes ) 

Les experts de la cyberdéfense

 

 

 

A l’occasion du premier exercice DEFNET 2014 d’investigation et de crise Cyber, qui se déroule du 30 septembre au 3 octobre  sur le site des Ecoles de Coëtquidan, la rédaction vous présente les acteurs de la cyberdéfense. Issus du Centre d’analyse en lutte informatique défense (CALID), de la Direction générale de l’armement (DGA) ou encore membre du réseau cyberdéfense de la réserve citoyenne (RCC), les experts opérationnels et techniques du ministère de la Défense font face quotidiennement aux cybermenaces.

 

Lire le reportage : ICI

( 3 Votes ) 

Soixante-dix ans plus tard, les sites du Débarquement semblent ne pas avoir vraiment changé. Chris Helgren, photojournaliste de l'agence Reuters, s'est rendu sur les lieux photographiés par les armées alliées, afin de comparer les paysages du D-Day, de 1944 à aujourd'hui

 

 

 

 

Site du photographe : Ici

 

A voir les plages du D Day sur Phototrend.fr.fr

 

ou sur visualnews

( 4 Votes ) 

 

Pour choisir les noms de code des plages du D_Day, le général britannique Montgomery propose d’abord des noms d’animaux aquatiques :

 

swordfish(espadon)goldfish(poisson rouge)et jellyfish(méduse).le pilote britannique Michael Dawnay suggère de remplacer ce dernier par le prénom de son épouse,Juno .requête acceptée. On enlève aussi le suffixe fish aux autres plages. Quand aux deux derniers noms, Omaha et Utah, ils sont choisis par le lieutenant général américain Omar Bradley .ce dernier, alors qu il prend son café en discutant avec deux sergents-chefs chargés d’accrocher au mur les cartes du prochain briefing militaire, apprend que l’un est originaire de la ville d’omaha (Nebraska),et l’autre de l’Utah , dans l’ouest des états unis.

 

 

 

Le site des plages du débarquement Ici

 

( 5 Votes ) 

 

 

 

 

A l’aube du 7 mai, Dominique et Eliane sont tombées. Les tranchées sont jonchées de cadavres et de blessés des deux camps. Alors que le Colonel de Castries vient d’être promu général, à 10h du matin, les viets finissent d’investir les Eliane. Du côté Français, il n’y a plus ni munitions, ni réserve d’hommes mais les sacrifices continuent…


Le Général Cogny adresse un dernier message au Général De Castries, souhaitant qu’il n’y ait ni drapeau blanc, ni capitulation. « Il faut laisser le feu mourir de lui-même pour ne pas abîmer ce qui a été fait » précise-t-il. L’ordre de cessez-le-feu tombe à 17h. Après destruction de tout le matériel et de tout le ravitaillement, le PC de Diên Biên Phu adresse son ultime message à Hanoi à 17h50 : « On fait tout sauter. Adieu ! » Quelques minutes plus tard, la division 308 du général Vuong Thua Vu fait irruption dans le PC du général De Castries. Un drapeau rouge à étoile d’or est planté sur le PC français. Diên Biên Phu est tombé mais n’a pas capitulé.

Fichier audio interview

 

 

A lire aussi la dernière nuit à Dien Bien Phu source FNAOM

( 3 Votes ) 

 

Victoire des Alliés sur l'Allemagne nazie et la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe

 

 

 

 

 

Le 8 mai a été déclaré jour férié de commémoration en France le . Le président Charles de Gaulle supprime le caractère férié de ce jour par le décret du

En 1975, pour se placer dans une logique de réconciliation avec l'Allemagne, le président Giscard d'Estaing supprime également la commémoration de la victoire alliée de 1945.C'est à la demande du président François Mitterrand que cette commémoration et ce jour férié seront rétablis, par la loi du

 

 

 

( 3 Votes ) 

 

 

le plus jeune « Mort pour la France » et… le plus imberbe des « poilus »

 

 

 

 

"son histoire, faite de courage et de dévouement, mériterait d'être racontée dans les écoles".

 

 Soldat "clandestin".Comment pareil drame juvénile a-t-il pu se produire ? Désiré Bianco, bien trop précoce pour être enrôlé, se serait en réalité glissé clandestinement sur le paquebot Le France, chargé de projeter en Turquie le 58e Régiment d'infanterie coloniale pour percer le front d'Orient.Ce zélé cocardier n'en était pas à son coup d'essai

source Nice-Matin

 

source l'Express

 

 

 

 


Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 46 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook