( 1 Vote ) 

Cérémonie du 11 Novembre

Le régiment a participé au cérémonie du 11 Novembre au Mans.

la totalité des photos sur le site du grand 2


( 1 Vote ) 

Le 10 octobre, l'amicale était aux côtés de Philippe BARREAU (« ancien C2 du 2 » de 2003 à 2005 : je le sais, « je lui ai passé les consignes » !!!), afin d'honorer ses 34 années passées sous l'Ancre d'Or.

Après une remise de décorations (CVM et insigne des blessés) à 9 de nos camarades d’active, pour leur glorieuse conduite en Afghanistan ; puis un Ordre du Jour très émouvant du colonel L’HOTE (ancien CDC), c’est la « grande famille du 2 » qui s’est réunie pour souhaiter « bon vent et belle mer » à Philippe.


 



( 1 Vote ) 

« Tu rejoins sur ce monument les héros de Ballots qui t'ont précédé sur le chemin de l'honneur, du courage et du sacrifice », a annoncé avec émotion le maire de la commune, M. François Quargnul , en dévoilant le monument.

Les proches du caporal Louaisil, ainsi que le chef de corps de son unité, le 2e régiment d'infanterie de marine (2e RIMa) d'Auvours, et ses camarades de la 2e compagnie , étaient présents pour honorer sa mémoire.

Cette inscription a été décidée par le conseil municipal de Ballots, qui tenait à rendre hommage à cet enfant du pays, connu et apprécié.

 

 

(photos Blandine Lemperière)

Jusqu'à samedi matin, le monument aux morts de la commune de Ballots (Mayenne) ne comptait que 90 noms: ceux des 82 soldats originaires de la commune tués entre 1914 et 1918 et ceux des 8 habitants morts au combat pendant la Deuxième Guerre mondiale. Désormais le monument aux morts compte un 91e nom. Celui de Cyril Louaisil, tué en mai dernier en Afghanistan .


« Il rejoint les héros de Ballots qui l'ont précédé sur le chemin de l'honneur, du courage et du sacrifice », a déclaré, samedi matin, lors d'une émouvante cérémonie, François Quargnul, le maire de la commune.

 

« Nous, marsouins de la République, on ne meurt vraiment que lorsque plus personne ne prononce notre nom ».

Colonel Heluin

Source 

Les parents de Cyril Louaisil devant le monument aux morts de Ballots(Mayenne) où le nom de leur fils figure désormais.

(Blandine Lempérière)


( 1 Vote ) 

 

 

Samedi 24 septembre, une cérémonie aura lieu à Ballots, commune de Mayenne d'où était originaire Cyril Louaisil.

Avant la cérémonie au monument aux morts de Ballots , 80 soldats de la 2e compagnie du 2e Rima défileront dans le bourg de Ballots. Ils seront accompagnés par la musique régionale de Rennes. De nombreuses associations patriotiques ont déjà annoncé leur présence.

( 1 Vote ) 

 

Lundi 19 septembre, le 2ème RIMa organise, avec le soutien de la ville de Champagné, un tournoi de rugby à VII. Cette compétition, à la mémoire des 2 marsouins morts pour la France en Afghanistan, officialisera la création du club de Rugby « les Cagous » du 2ème RIMa. A partir de 8h00 sur le terrain du stade de la municipalité de Champagné.

Ouvert à tous les spectateurs.

En ouverture : le Aka du 2ème RIMa et les danses du Pacifique.

8 équipes, dont 6 du régiment, s'affronteront pour remporter la coupe.

L'objectif des marsouins est d'honorer la mémoire de leurs camarades par la promotion d'un sport porteur de valeurs fortes. En effet, cette synergie entre le rugby et le monde militaire ne doit rien au hasard. Les marsouins et les rugbymen partagent des valeurs et des qualités communes : l'ouverture d'esprit, la solidarité et la ténacité. Ils gardent également en tête que sur un terrain de stade comme sur un théâtre d'opération, l'individu seul ne peut gagner sans le soutien et la cohésion de son équipe.

l s'agit également de permettre à tous, adhérents militaires ou civils, de partager cette passion commune au sein d'une association qui regroupe déjà 70 « Cagous ». Le Cagou est un oiseau vivant exclusivement en Nouvelle Calédonie. Le caporal-chef Sébastian FEL, entraineur du club et conseiller technique régional militaire, s'en est inspiré pour la préparation physique des joueurs qui reprennent des positions de l'animal. Ce nom se veut également le reflet de la diversité d'origines des marsouins, dont plus de 20% sont issus de la France d'Outre Mer et notamment du pacifique.

A cette occasion, les marsouins mettront en jeu le « trophée des Cagous » à la mémoire du caporal-chef Alexandre RIVIERE et du caporal Cyril LOUAISIL, morts pour la France au printemps dernier en Afghanistan.

contact :Le caporal-chef Sébastian FEL    email Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

( 1 Vote ) 

 

 

Le colonel Bruno HELUIN, a décoré 4 cadres du régiment insérés au sein d'une équipe de mentoring de l'Armée Nationale Afghane entre 2008 et 2009.

Le chef de corps du régiment a également décoré 5 soldats blessés lors de la dernière projection en Afghanistan, au sein du bataillon Richelieu : le lieutenant de CAZENOVE (légion d'honneur), le sergent BUTANT (médaille militaire), le caporal GRAIN (médaille militaire), le caporal SAID (médaille militaire) et le marsouin de 1ère classe FERKATADJI (médaille militaire).

En présence des familles du caporal-chef RIVIERE et du caporal LOUAISIL, le chef de corps a rendu un hommage appuyé à la mémoire des 2 marsouins morts pour la France au printemps derniers, en concluant : « C'est en soldats professionnels et pleinement conscients des risques encourus que nous nous inclinons avec humilité en souvenir du sacrifice de nos 2 camardes qui n'ont jamais failli. A nous de conserver leur mémoire ».

( 1 Vote ) 

 

Troisième formation « chantante » : le 2e Rima (Régiment d'infanterie de marine) de Champagné près du Mans. 140 des soldats qui rentrent d'Afghanistan chanteront un chant de guerre polynésien : « Napoka kiu »

« Faites-vous plaisir. On va nous applaudir pendant un bon kilomètre. Profitez-en, ce n’est pas tous les jours. Ayez une pensée, mais je sais que vous l’avez, pour tous les gars qui sont restés là-bas. Encore une fois, pensez à vous, faites-vous plaisir ».

8 heures, jeudi matin, juste au dessus du rond-point des Champs-Élysées. Le colonel Bruno Héluin, commandant du 2e RIMa (1 000 militaires basés à Auvours) et chef de corps du bataillon Richelieu tout juste revenu d’Afghanistan (800 hommes dont 500 du 2 e RIMa en mission depuis décembre), donne les dernières consignes à sa troupe avant le défilé. Les 133 heureux militaires (dont quatre femmes) élus pour la parade écoutent, sourient, apprécient, une bulle familiale et filiale s’arrondissant au dessus au dessus du képi.

133 marsouins honorent l’engagement aux peuples d’Outre-Mer

Visiblement, ils aiment leur chef. Visiblement, ils sont heureux d’être rentrés. La mission sur les Champs-Elysées, même devant un Président qui venait s’annoncer « qu’il fallait savoir finir une guerre », s’annonce quand même moins périlleuse qu’une sortie sur la base opérationnelle de Tora, dans le district du Subori.

L’Afghanistan, décidément, aura laissé des traces. Deux de leurs camarades manceaux viennent d’y perdre la vie en six mois de campagne. Vingt autres du 2e RIMa ont été blessés, dont le caporal Lebrunet, atteint d’une balle dans l’avant-bras et qui défile ca matin. Et puis hier encore, l’annonce de cinq nouveaux décès…

Hier matin, sur les Champs, les blessures physiques ou morales étaient beaucoup moins visibles sur les visages que la fierté et l’honneur. Et lorsque, passant devant la tribune présidentielle, les 133 marsouins, en chantant marquisien, ont rendu un hommage sonore et vibrant à la magie des îles, c’est toute la France et sa métropole qui envoyaient ainsi un message de respect aux peuples d’Outre-Mer, engagés depuis des décennies sous le drapeau Français. Des tirailleurs sénégalais aux polynésiens des Marquises.

L’année des Outre-Mer

Le 2 e RIMa du Mans était décidément très bien placé pour symboliser cet hommage. Plus de 20 % de son effectif émane des Dom-Tom : « Nous avons appris entre nous les chants exotiques. Cela forge et cela apprend. Mais cela ne nous empêche pas de rendre régulièrement hommage à la Bretagne et à Brest en particulier, ville où le Régiment est né. Alors même si nous appécions la langue créole, nous respectons bien évidemment le breton. Nous sommes à l’écoute des peuples, de leurs chants et de leur culture, comme sur tous les théatres de nos opérations ».

texte Jean-Benoît. GAYET le maine libre

( 1 Vote ) 

 

Paroles de soldats

reportage sur france 2 de témoignage de Marsouins du 2 le 14 juillet


 

( 1 Vote ) 

 

 

 

Le jeudi 07 juillet 2011, sur la Place des Jacobins au Mans, s’est déroulée la Prise d’Armes de « dissolution » du BG Richelieu.

Présidée par le général d’armée IRASTORZA (CEMAT) et en présence des très hautes autorités civiles de la Sarthe et de la ville du Mans, cette cérémonie simple, émouvante et particulièrement poignante a permis de témoigner au bataillon toute la gratitude et la fierté de la Nation.

Au cours des six mois passés en Afghanistan, le bataillon a réalisé pas moins de 25 opérations majeures, a « gagné » la Zone Verte, a conquis les cœurs de la population locale, a porté de « très graves coups » aux insurgés et a, de fait, contribué (même de « loin » !) à la sécurité de la France. Que tous ces valeureux soldats (marsouins, bigors, sapeurs de marine, « blindés colo » et fantassins) en soient félicités et remerciés à la hauteur du courage, de l’abnégation et des efforts dont ils ont su faire preuve durant leur mandat. Ils ont été fidèles à la « tradition de leurs Anciens » ! Gloire et respect à eux !


Au cours de cette cérémonie, après la revue des troupes, une remise de décorations (Croix de la Valeur Militaire), l'Ordre du Jour du CEMAT et « l'au-revoir » au fanion du bataillon, c'est un défilé à pied (particulièrement acclamé par nos concitoyens manceaux et sarthois : magnifique exemple et preuve de leur soutien à nos jeunes compagnons !) qui clôtura cette Prise d'Armes.

Nous avons, TOUS, eu une pensée très vive pour nos 4 jeunes Frères d'Armes qui ont donné leur vie pour la France et avons formulé des vœux pour le prompt et total rétablissement de tous nos blessés. Puisse Dieu empêcher qu'ils n'aient pas fait « tout ça pour rien » !!!

Une nouvelle très grande page d'histoire vient de s'inscrire sur le Livre d'Or du 2ème RIMa. Nul doute que ce ne sera pas la dernière !!!

les articles de la presse ici et ici

photos Jacky Mauboussin

( 1 Vote ) 

 

L'adjudant-chef Lavau

« C'est fini. Le fanion va rejoindre la salle d'honneur du 2e régiment d'infanterie de marine. »

Richelieu est dissous



Dissolution du Battle Group Richelieu par armeedeterre
Armée: Dissolution du bataillon Richelieu au Mans par lmtvsarthe-wizdeo
( 1 Vote ) 

 

Le mardi 07 juillet, quelques « très dignes » membres de l'amicale étaient présents pour dire « au-revoir » au capitaine MARCHAND et souhaiter la « bonne arrivée » au capitaine BACHEYTER à la tête de la 4ème compagnie de combat.

Nous souhaitons une belle poursuite de carrière au capitaine MARCHAND et nous formulons des vœux à son successeur afin qu'il s'épanouisse durant ces deux années à venir : 2 ans passent tellement vite !

Sache mon cher BACHEYTER, que la 4 est la plus belle compagnie ! Je sais, je ne vais pas me faire que des « amis » !!!... Mais bon, c'est un « ancien Grand Cèdre » qui te le dit (donc forcément pas « vraiment impartial » !!!). Non, je blague, TOUTES les compagnies du grand 2 sont remarquables et dignes d'éloges ; alors « fonce mon jeune camarade ». Ecris de nouvelles pages glorieuses sur le grand Livre d'Or (déjà « bien rempli ») des Cèdres.

Commande tes marsouins avec ton cœur. Sois toujours à leur écoute. Respecte-les et aime-les. Ils te le rendront au centuple. Tu vas vivre deux années intenses, à toi de ne « pas en perdre une miette » !!! Sois confiant : « les anciens Grands Cèdres tout dégarnis » que nous sommes, seront TOUJOURS présents aux côtés des « jeunes pousses » !!!

Longue vie aux Cèdres.

Thierry DUMEST.

Sous-catégories

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 45 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook