( 1 Vote ) 

Sources :Rolling Stone , Courrier International

Le général américain David Petraeus, nouveau commandant des forces de l'OTAN en Afghanistan, a cherché jeudi à rassurer les alliés sur le bon déroulement des opérations contre les talibans en dépit d'une hausse des pertes militaires et de problèmes liés à la reprise de contrôle de certains secteurs clefs.


Il a tenu à préciser qu'il n'y aurait pas de changement dans la stratégie de lutte contre l'insurrection mise en oeuvre par son prédécesseur, le général Stanley McChrystal, limogé la semaine dernière par le président Barack Obama pour ses propos concernant des représentants de l'administration.

 

images/stories/Glane_sur_le_net/Mc Chrystal avril 2010.jpg

La une de Rolling Stone

images/stories/Glane_sur_le_net/Mc Chrystal 01.jpg

 

la Une de courrier international jeudi  1 juillet

images/stories/Glane_sur_le_net/Mc Chrystal 06.jpg

site sur les pertes militaires en Afganistan : ici

1008 soldats américains tués depuis octobre 2007 soit un pourcentage de 105 morts par mois

au Vietnam 58209 ont  trouvés la mort entre 1964 et 1973 soit 103 mois

le pdf avec l article en anglais de Rolling Stone : ici

( 1 Vote ) 

Al-Qaïda a lancé un magazine anglophone de propagande en ligne ????

(a prendre pour l'instant au conditionnel)

Marc Ambinder, replace le lancement de Inspire dans une stratégie d'influence qu'Al Quaïda développe depuis plusieurs annéees en Occident : "alors que les Etats-Unis ne ménagent pas leurs efforts pour influencer l'opinion publique au sujet d'Al Quaïda à l'étranger, Al Quaïda Péninsule arabique vient de produire son premier magazine de propagande anglophone (...) Il s'agit là d'un pas en avant pour recruter des individus anglophones et les inciter à rejoindre la cause d'Al Quaïda".

 

images/stories/inspire al quaida.jpg

images/stories/inspire al quaida 01.jpg

lien du journal qui  a lancé l'info : ici

pour approfondir quelques liens : ici

ici

ici

( 1 Vote ) 

images/stories/Glane_sur_le_net/medal of  honneur 01.jpg

Pour les fanas de jeux de ce genre

images/stories/Glane_sur_le_net/medal of honneu

un lien :ici

le site : Ici

 

Le nouveau Medal of Honor a été développé en collaboration avec des Opérateurs du Tier 1 et s'en inspire fortement. Les joueurs, immergés dans les conditions impitoyables et hostiles de l'Afghanistan d'aujourd'hui, revêtiront la peau de ces combattants et utiliseront leurs compétences uniques dans la lutte contre un nouvel ennemi.

 

images/stories/Glane_sur_le_net/news_medal_of_honor.jpg

 

 

 

L'ennemi a changé. La guerre a évolué. Un nouveau genre de combattant est né. Il est le Tier 1.

 

images/stories/Glane_sur_le_net/medal of  honneur.jpg

( 1 Vote ) 

Le mois dernier  le premier ministre russe Vladimir Poutine a visité

le groupe Ijmach (fabrication d'armes à feu)

Le PDG d'Ijmach a donné les précisions sur le nouveau modèle du Kalachnikov,

l'AK-74M 200. "L'arme peut être dotée de visée laser", a signalé M.Gorodetski.

"La cadence de tir est-elle toujours de 600 coups par minute?", s'est enquis le premier ministre.

"Vous avez parfaitement raison, toujours 600 coups", a répondu le PDG

.images/stories/Glane_sur_le_net/wlad potine ak.jpg

Le chef du gouvernement a examiné le célèbre pistolet-mitrailleur Chpaguine, arme utilisée par les soldats soviétique lors de la Seconde

Guerre mondiale.

images/stories/Glane_sur_le_net/wlad potine ppsh43.jpg

M.Poutine s'est entretenu avec le constructeur de la légendaire ak47 , Mikhaïl Kalachnikov qui lui a demandé d'instaurer la Journée de l'armurier.

source infos russes   RIA Novost :ici

( 1 Vote ) 

Chaque mois, de plus d’un million de hamburgers en Afghanistan destinés à nourrir les troupes américaines.

 

On apprend maintenant que le Power Point a été remplacé par un problème  plus terrifiant:

LE HAMBURGER

images/stories/Glane_sur_le_net/hamburger.jpg

 

 

 


C’est une organisation regroupant d’anciens officiers, Mission Readiness, qui l’annonce dans un récent rapport au titre évocateur:

Too Fat to Fight.

Le lien du rapport :cliquez ici

L'article du NewYork times:  ici

images/stories/Glane_sur_le_net/Army Logistics.jpg

( 2 Votes ) 

RESTREPO un documentaire National Géographic

fait la chronique du déploiement  d une section de soldats américains de 2007 a 2008

images/stories/malle_coloniale/RESTREPO_02.jpg

Pour la 26ème année, le Sundance Film Festival, qui se déroule dans l’Utah, vient de dévoiler son palmarès. Présidé par Robert Redford, l’acteur souhaitait un "retour aux sources au cinéma vérité".

Dans la catégorie Fiction, c’est le film Winter’s Bone de Debra Granik qui a remporté le Grand Prix du Jury.

 

Les reporters de guerre Tim Hetherington et Sébatian

images/stories/malle_coloniale/RESTREPO_JUNGER_HETHERINGTON_008.jpg

Junger ont reçu le Grand Prix du Jury dans la catégorie documentaire pour Restrepo, une œuvre qui plonge au cœur du conflit en Afghanistan.

 

 

images/stories/malle_coloniale/RESTREPO_00.jpg

une vidéo

images/stories/malle_coloniale/RESTREPO_FILMSTILL_004.jpg

le site du doc

( 1 Vote ) 

images/stories/Glane_sur_le_net/grande bretagne vehicles01.jpg

Liam Fox flies to Afghanistan seeking to speed up troop withdrawal

le site du  times

images/stories/Glane_sur_le_net/p-liam-fox1_1467440c.jpg

Liam Fox Le ministre de la Défense britannique


 

"Nous ne sommes pas un gendarme universel. Nous ne sommes pas en Afghanistan pour nous occuper de la politique d'éducation d'un pays troublé du XIIIe siècle. Nous sommes là pour éviter que le peuple britannique et nos intérêts globaux soient menacés", a-t-il dit, à un moment où l'insurrection talibane gagne en terrain et en intensité dans le pays

propos Liam Fox

.images/stories/Glane_sur_le_net/grande bretagne.jpg

( 1 Vote ) 

D après le quotidien Spiegel L'amie Facebook des soldats israéliens était une espionne

images/stories/Glane_sur_le_net/FACCEBOOK.jpg

une certaine Reut Zukerman aurait ainsi convaincu 200 soldats ou réservistes israéliens de devenir ses « amis » sur Facebook et leur aurait soutiré nombre d'informations confidentielles :

la suite sur : der spiegel

et sur : kapitalis ou sur le portail Israelien

Au bout d’un an, certains des «amis» de Reut Zukerman se sont étonnés du nombre de militaires d’élite israéliens sur sa liste d’«amis». Ils ont alors alerté leur hiérarchie. Aussitôt l’enquête lancée, en janvier, la page Facebook de Reut Zukerman a disparu, sans doute effacée par ses auteurs. Les doutes de l’armée israélienne se sont alors automatiquement portés sur le Hezbollah. Ce qui, bien sûr, reste à confirmer.

 

Il n’en demeure pas moins que l’armée israélienne a de bonnes raisons de nourrir de tels soupçons. Et pour cause : selon ‘‘MySay.co’’, Tsahal a déjà été victime de tentatives d’espionnage via les réseaux sociaux, l’an passé, en provenance du Liban. Des dizaines de milliers de soldats ont alors reçu une lettre les alertant au sujet des amitiés liées sur Internet. En janvier, l’armée israélienne a créé une «unité Facebook» dans le but de mieux utiliser les médias sociaux.

«Pour les forces de défense israéliennes, la faille dans la sécurité serait particulièrement embarrassante, elle montrerait que les membres de l’armée ne respectent pas les consignes explicites dès qu'une jolie fille est en jeu», écrit le ‘‘Spiegel’’.

Il faut rappeler à ce propos que les services secrets israéliens ont utilisé, eux aussi, Facebook et Twitter pour recruter des informateurs palestiniens dans la bande de Gaza, comme le rapportait, fin avril, le quotidien arabe ‘’Ascharq Al-Awsat’’ ?

 

images/stories/Glane_sur_le_net/image-87385-panoV9free-joxt.jpg

( 1 Vote ) 

le Dragon Royal Britannique garde en Irak.

images/stories/Glane_sur_le_net/ROYAL-DRAGOON-GUARDS-1.jpg

voir la video

 

Les G'Is en Afganistan

Des GI's du front afghan parodient Lady Gaga

En se filmant en train de parodier les déhanchements de Lady Gaga, des soldats américains déployés en Afghanistan ne pensaient pas qu'ils allaient faire une telle sensation sur internet. En une semaine, leur vidéo amateur a été vue plus de 3,5 millions de fois. Les GI's s'y trémoussent au son du tube «Telephone» de l'excentrique chanteuse américaine, mimant sa chorégraphie affublés de costumes faits de bric et de broc.

 

images/stories/Glane_sur_le_net/912252_ggaga.jpg

Prenant le parti d'en rire, la chaîne de commandement de l'armée américaine assure que «les parachutistes impliqués n'ont fait l'objet d'aucune mesure disciplinaire». «Ils n'ont rien fait d'illégal, d'immoral ou de contraire à l'éthique, et la vidéo ne viole en aucun cas nos règles de sécurité», a affirmé la porte-parole de la 82e division de l'armée de Terre, Michelle Baldanza.

 

«Le moral des soldats est bon»

 

«Le commandement de la brigade se réjouit de voir que les soldats gardent le sens de l'humour et que le moral est bon», a-t-elle ajouté dans un courriel. La vidéo loufoque met en scène sept GI's, qui enchaînent les pas de danse au son de Lady Gaga dans le décor rudimentaire de leur poste avancé, dans l'ouest afghan.

 

Star du show, le sergent Aaron Melcher, 24 ans, à la carrure de footballeur américain, fait bouger son corps en cadence, vêtu d'un tee-shirt taché de sueur et de son pantalon camouflage. Interviewé sur la chaîne de télévision CBS, le sergent mécanicien a expliqué que sa femme était une grande fan de Lady Gaga et qu'il avait vu le clip de «Telephone» avant d'être déployé en Afghanistan.

 

Avec son équipe, «on voulait faire quelque chose qui fasse sourire les gens à la maison, et je leur ai dit que la vidéo de Lady Gaga était cool, et on a décidé de faire un remake», a-t-il confié, avouant que le succès de la vidéo les avait pris par surprise. «Lady Gaga ne s'est pas encore manifestée, mais on espère qu'elle le fera un jour».

 

 

voir la vidéo

( 1 Vote ) 

Les forces de l'OTAN déployées en Afghanistan testent de nouvelles armes et munitions dans le combat d'infanterie contre les insurgés.

images/stories/Glane_sur_le_net/ammunition_a.jpg

Les premières critiques concernant l'armement individuel des fantassins en Afghanistan remontent à la fin de l'année 2001, lorsque les forces spéciales étaient infiltrées dans le pays pour traquer les terroristes d'al-Qaïda. Les opérateurs de ces unités spéciales rapportaient alors plusieurs incidents où des ennemis continuaient à charger après avoir reçu plusieurs blessures par balles. Bien que la résistance inhabituelle de ces insurgés ait été parfois expliquée par la prise de stupéfiants, les soldats blamaient surtout le manque de stopping-power de leurs fusils d'assaut M4, chambrés en calibre 5.56mm OTAN. Cette méfiance contre leur arme de dotation favorisa l'usage d'armes de calibre supérieur, telles que le fusil M14 tirant une munition de 7.62mm. Les forces spéciales américaines, dotées de budgets spéciaux, firent développer un prototype d'arme modulaire qui permettait, moyennant quelques modifications rapides, de tirer aussi bien des munitions de 5.56mm que des munitions d'un calibre supérieur, le 7.62mm. Ce prototype donna naissance au fusil d'assaut SCAR, adopté depuis par plusieurs unités de forces spéciales américaines et occidentales.

L'infanterie plus classique, qu'elle soit américaine, britannique ou encore française, rencontra elle aussi des déconvenues avec ses fusil d'assaut chambrés en 5.56mm, sur le théâtre afghan ou irakien. Un stopping-power trop limité face à des ennemis parfois bardés d'explosif, le manque de létalité de la munition ou encore la trop faible précision du 5.56 au-delà de 300m, font partie des critiques régulièrement formulées à l'encontre du calibre qui équipe la plupart des fantassins. Au sein des forces américaines, la critique fut si répandue qu'elle donna lieu à des tests officiels menés par l'US Army, concluant au maintien des armes en dotation.

Conscients des limites de la munition de 5.56mm OTAN qui équipent beaucoup des armes d'infanterie de l'ISAF (M4/M16, FAMAS, L85, G36, mitrailleuse Minimi...), les insurgés afghans ont pris l'habitude d'attaquer les patrouilles à plus de 300m de distance, en utilisant des mitrailleuses et des fusils de précision soviétiques chambrés en 7.62mm, armes qu'ils possèdent en bonnes quantités. Bien que les soldats occidentaux disposent d'appuis aériens et d'artillerie, les armes légères d'infanterie constituent souvent le premier, voire l'unique moyen de riposte. Dans ces conditions, la coalition doit résoudre une problématique complexe en fournissant une meilleure puissance de feu à ses troupes, sans remplacer tous les fusils d'assaut déjà en dotation et donner la capacité aux soldats de tirer à plus de 300m, sans pour autant généraliser l'usage d'armes lourdes et encombrantes qui ralentiraient une section déjà bien chargée.

La plupart des armées présentes sur le théâtre afghan ont rapidement intégré à leurs sections au moins un soldat équipé d'un fusil de précision, généralement chambré en 7.62mm, permettant de délivrer des tirs précis au-delà de 300m. Dans ce but, les Britanniques et les Américains ont souhaité aller encore plus loin, en fournissant à certaines unités des armes de calibre supérieur, afin de gagner en portée et en puissance de feu. Les forces américaines ont multiplié l'attribution de fusils de précision Barrett de calibre .50, une arme puissante mais particulièrement lourde et encombrante. La Royal Army a choisi une option intermédiaire en fournissant à ses tireurs d'élite des fusils chambrés en calibre .338 Lapua Magnum (8.6mm), particulièrement apprécié des snipers, car surpassant le 7.62 OTAN en portée effective, sans augmenter de manière importante le poids et l'encombrement de l'arme.

En ce qui concerne les armes individuelles chambrées en 5.56mm, les débats ont été nombreux concernant l'emploi d'autres munitions ou l'abandon pur et simple de ce calibre standard OTAN. La plupart des armées de la coalition emploient une munition de 5.56x51mm de type SS109 (balle de 4 grammes), qui constitue le standard OTAN. Plusieurs unités de forces spéciales ont choisi d'utiliser la munition Mk262 Mod 1 produite par Black Hills, une munition de même calibre mais chargée d'une balle plus lourde (9 grammes), qui offrirait de meilleures performances en terme de portée effective et de transfert d'énergie. Plusieurs voix au sein des forces américaines se sont faites entendre pour demander le passage à cette munition considérée plus performante ou à une munition d'un autre calibre, comme le 6.8mm. Très récemment, le corps des Marines a annoncé l'intégration dans ses armureries d'une munition jusqu'alors réservée aux forces spéciales, la munition de 5.56mm Mk318 Mod 0, censée être plus efficace que les munitions standard face à des obstacles courants, notamment des pare-brise.

Cette volonté d'accroître la puissance de feu de la section d'infanterie a poussé la Royal Army a renforcer ses unités sous la forme de "heavy squads", qui seraient de plus en plus répandues en Afghanistan. Alors que les soldats britanniques étaient majoritairement dotés de leur fusil d'assaut L85, la nouvelle section voit une majorité de ses fantassins dotés d'armes plus puissantes. Une équipe de huit hommes comprend désormais deux personnels équipés de fusils mitrailleurs LSW (L85 à canon lourd), de deux mitrailleurs équipés de mitrailleuses légères Minimi, de deux mitrailleurs dotés de mitrailleuses FN MAG (7.62mm) et de deux soldats équipés de fusil d'assaut L85, dont l'un est équipé d'un lance-grenade M203. Cette équipe peut également emporter un fusil de précision L129A1 (7.62mm), très récemment intégré dans l'armée britannique.

vidéo en us

images/stories/Glane_sur_le_net/casque us afganhelmet_web_800.JPG

( 1 Vote ) 

images/stories/Bulletin_info/Obama_and_Afghanistan.jpg

Le plan Obama-MacChrystal (cliquer ici pour voir le pdf)

Commandé par le président américain, nouvellement élu, afin de définir sa stratégie en Afgh anistan, le rapport du général Mac Chrystal (commandant de la FIAS), rendu en août dernier, appelle à une meilleure compréhension du contexte local, à un changement de culture opérationnel mais aussi et surtout à un renforcement des forces en présence.

C’est sur la base de cette évaluation que Barack Obama, héritier de cette guerre, qu’il a depuis faite sienne, s’est prononcé le 2 décembre dernier en annonçant l’envoi de 30 000 hommes supplémentaires sur le terrain et en esquissant un calendrier de retrait.

images/stories/Bulletin_info/Obama_and_Afghanistan 01.jpg

L’IRSEM propose dans son Cahier n°2 une traduction de ce rapport, éclairant sur la situation actuelleet sur la stratégie américaine en Afghanistan ainsi qu’une analyse de la décision de Barack Obama déterminante pour l’évolution de la stratégie des Alliés.


images/stories/Bulletin_info/Obama_and_Afghanistan 03.jpg


Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 32 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook