( 1 Vote ) 

D après le quotidien Spiegel L'amie Facebook des soldats israéliens était une espionne

images/stories/Glane_sur_le_net/FACCEBOOK.jpg

une certaine Reut Zukerman aurait ainsi convaincu 200 soldats ou réservistes israéliens de devenir ses « amis » sur Facebook et leur aurait soutiré nombre d'informations confidentielles :

la suite sur : der spiegel

et sur : kapitalis ou sur le portail Israelien

Au bout d’un an, certains des «amis» de Reut Zukerman se sont étonnés du nombre de militaires d’élite israéliens sur sa liste d’«amis». Ils ont alors alerté leur hiérarchie. Aussitôt l’enquête lancée, en janvier, la page Facebook de Reut Zukerman a disparu, sans doute effacée par ses auteurs. Les doutes de l’armée israélienne se sont alors automatiquement portés sur le Hezbollah. Ce qui, bien sûr, reste à confirmer.

 

Il n’en demeure pas moins que l’armée israélienne a de bonnes raisons de nourrir de tels soupçons. Et pour cause : selon ‘‘MySay.co’’, Tsahal a déjà été victime de tentatives d’espionnage via les réseaux sociaux, l’an passé, en provenance du Liban. Des dizaines de milliers de soldats ont alors reçu une lettre les alertant au sujet des amitiés liées sur Internet. En janvier, l’armée israélienne a créé une «unité Facebook» dans le but de mieux utiliser les médias sociaux.

«Pour les forces de défense israéliennes, la faille dans la sécurité serait particulièrement embarrassante, elle montrerait que les membres de l’armée ne respectent pas les consignes explicites dès qu'une jolie fille est en jeu», écrit le ‘‘Spiegel’’.

Il faut rappeler à ce propos que les services secrets israéliens ont utilisé, eux aussi, Facebook et Twitter pour recruter des informateurs palestiniens dans la bande de Gaza, comme le rapportait, fin avril, le quotidien arabe ‘’Ascharq Al-Awsat’’ ?

 

images/stories/Glane_sur_le_net/image-87385-panoV9free-joxt.jpg

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 21 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook