( 1 Vote ) 

Les témoignages d’une quarantaine de combattants aux motivations variées. Le programme est assez complet : raisons de combattre, méthodes, guerres tribales, relations avec le Pakistan, vision du monde jusqu’au sacrifice.

( entendu sur france inter , a voir sur la toile )

lien doc

Laboratoire du web doc

Graeme Smith a réalisé  « Talking to the Taliban


Obtention de l'histoire

 

images/stories/Glane_sur_le_net/talkingtothetaliban.jpg

KANDAHAR, AFGHANISTAN

22 mars 2008

 

La compréhension des insurgés est une partie de base de reportage sur la guerre afghane, mais c'est remarquablement une tâche difficile. J'ai eu plusieurs réunions avec le Taliban individuel depuis que j'ai commencé à couvrir l'Afghanistan, mais les contacts personnels avec les insurgés se développent plus dangereux parce qu'ils ont commencé à enlever des journalistes.

 

Ainsi nous avons décidé d'essayer un aperçu non scientifique.

 

J'avais travaillé avec un chercheur dans Kandahar depuis septembre de 2006, le rencontrant régulièrement pour de longues sessions de thé et d'entretien. Il est un ami intime des traducteurs de The Globe et de courrier dans la ville. Je l'envoie souvent en voyages d'information aux endroits qui seraient interdits pour quiconque sans raccordements forts à l'insurrection, et au-dessus de beaucoup de mois il a appris des qualifications de base de journalisme. Ce projet a comporté les tâches auxquelles il est déjà fiable prouvé : Trouvez une personne spécifique, dirigez un appareil-photo à elles, posez les questions d'une liste et, le plus provocant, écoutez les réponses et formulez d'autres questions. Il apprend toujours l'art de l'interrogation complémentaire, mais autrement il a semblé être assez discipliné au sujet de se conformer aux règles décrites ci-dessous.

 

Le chercheur taliban a été demandé :

 

Pour trouver de petits groupes de Taliban et essayer de parler avec eux individuellement. Ils n'ont pas besoin de montrer leurs visages ou de donner leurs noms. (La persuasion des insurgés parler seuls a prouvé difficile, et les faisceaux de trois ou quatre entrevues contiennent souvent les réponses qui se font écho, comme apparent taliban attendu pour entendre ce que leurs camarades diraient.)

 

Pour visiter autant de zones comme possible. (Il a visité cinq : Zhari, Panjwai, Maywand, Arghandab et Daman. Accédez à chaque zone a été négocié par lui et un traducteur de globe et de courrier.)

 

Demandez une liste standard de 20 questions, dans le même ordre chaque fois. (Il a en grande partie suivi cette demande, à quelques exceptions : Il s'est parfois senti qu'il serait dangereux de pousser des insurgés pour des réponses au sujet de leur fidélité à Mullah Omar, par exemple.)

 

Essayez d'obtenir assez d'élaboration que l'entrevue dure 10 minutes au minimum. (Ceci amélioré pendant le projet, avec des durées variant de quatre à 15 minutes.)

 

Le travail du chercheur a été dirigé par un traducteur à long terme pour The Globe et le courrier, qui ont observé les vidéos et ont fait les traductions brutes.

 

J'ai fait faire un compte rendu le chercheur pendant qu'il revenait de ses visites aux zones. Un service professionnel a été contracté pour fournir à une transcription in extenso de seconde en anglais, le codage pour des sous-titres, de sorte que nous ayons pu éditer tout le matériel en ligne.

 

Les entrevues ont commencé en août de 2007 et ont fini en novembre. En quelques mois qui ont suivi, les vidéos ont été distribuées en privé parmi des sources Kandahar et à Kaboul pour recueillir des avis au sujet de l'authenticité du matériel et de la réaction aux rapports talibans.

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 23 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook