( 1 Vote ) 

 

Ce matin, au cours d'une opération de soutien à l'armée afghane dans la province de Kapisa, un détachement français a été victime d'un attentat suicide.

Quatre soldats et un interprète afghan ont été tués par l'explosion et cinq autres ont été blessés dont trois grièvement.

Je tiens à exprimer ma reconnaissance et celle de toute la nation à nos soldats.

Je salue leur dévouement et leur courage. Je sais la force de caractère de nos troupes engagées en Afghanistan.

J'adresse aux familles le message de solidarité et de réconfort du peuple Français.

Un hommage national sera rendu aux victimes et les blessés seront rapatriés dans les meilleurs délais. Un avion est déjà parti et veillera à les ramener le plus tôt possible.

J'ai demandé au Ministre de la Défense, Monsieur Jean-Yves LE DRIAN, accompagné du Chef d'Etat-Major des Armées, de se rendre dès demain en Afghanistan pour marquer le soutien de la Nation à nos forces.

Face à cette nouvelle épreuve qui hélas n'est pas nouvelle, les Français resteront rassemblés. C'est ainsi que sera honorée la mémoire de nos 87 compatriotes tombés depuis 2001, c'est à dire depuis le début de notre engagement. Ces hommes sont morts en accomplissant leur devoir.

Le 25 mai dernier, je m'étais rendu sur la base française de Nijrab, dans la province de Kapisa, celle d'où le détachement est parti. Je leur avais rappelé leur mission qui consiste à permettre aux Afghans de reconquérir le plus vite possible leur souveraineté, dans le cadre d'une transition qui doit être ordonnée mais rapide. C'est le sens de la décision que j'ai prise d'accélérer le retrait des forces combattantes Françaises d'Afghanistan.

Cette opération débutera au mois de juillet. Elle sera mise en œuvre et achevée à la fin de l'année 2012. D'ici là, tout doit être fait pour que nos troupes remplissent nos obligations avec le niveau le plus élevé de sécurité et la plus grande vigilance.

J'en prends ici l'engagement et je serai le garant de cette opération.

source presidence

( 1 Vote ) 

Déplacement en Afghanistan du président de la République

Après s'être rendu dans la matinée auprès des soldats français dans la province de Kapisa, à Nijrab, le chef de l'Etat est arrivé à Kaboul pour y rencontrer le président afghan, M. Hamid Karzaï, des représentants de la société civile afghane et la communauté française devant laquelle il prononcera une allocution.

Le président de la République s'est entretenu longuement avec le président Karzaï pour évoquer les différents volets de la coopération de long terme, souhaitée par la France, dans le cadre du traité d'amitié et de coopération franco-afghan. Plusieurs domaines de coopération civile ont été évoqués : l'éducation, la protection des femmes, la santé, l'agriculture, le développement...

Le président de la République a rappelé que notre coopération militaire se limitera désormais à des missions de formation de l'armée afghane, au travers par exemple de la création d'une école de gendarmerie.

Il a ensuite eu une réunion avec la société civile afghane, dont plusieurs organisations non gouvernementales engagées dans les domaines des droits de l'Homme et du développement, avant de rencontrer les Français de Kaboul, civils et militaires.

source presidence

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 56 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook