( 1 Vote ) 

Dans la nuit du 25 avril, les éléments d'appui français ont été mis en place par hélicoptères de la coalition sur les hauteurs de la vallée. En contrebas, le détachement d'ouverture d'itinéraire est entré en action pour reconnaître l'axe et permettre l'infiltration des soldats afghans.


Après le lever du jour, les soldats afghans ont commencé les opérations de contrôle de zone et de fouilles dans la vallée d'Afghanya puis de Ghayn. Plusieurs emplacements pouvant servir de caches d'armes devaient être vérifiés.

Parallèlement, un détachement de soldats et policiers afghans ont rencontré la population des villages la vallée pour faire le point sur les chantiers en cours, notamment pour une école et la mise en place d'un point d'eau sur un poste militaire afghan qui profitera à la population.

 

 

Au cours des fouilles, une cache d'armes a été découverte, plusieurs armes, notamment des fusils d'assaut, ont été saisis avec des munitions.

source Ema

opération Green Stork


Du 23 au 25 avril 2012, le kandak (bataillon) 36 de la 3e brigade de l'armée nationale afghane (ANA), appuyé par le Battle Group (BG) Picardie, a planifié et conduit une opération dans le sud de la vallée de Tagab, en Kapisa, l'opération Green Stork.

Cette opération avait pour objectif de renforcer la liberté de mouvement du kandak déployé, mais en poursuivant la désorganisation des groupes insurgés actifs dans cette zone.

L'opération s'est déroulée en deux temps.

Tout d'abord, les éléments afghans se sont déployés aux abords du village de Mirkhel, où ils ont réalisé des fouilles tandis que les éléments français se plaçaient en appui à partir des hauteurs de la vallée.

Les insurgés ont tenté à plusieurs reprises de prendre à partie les forces afghanes. Ces dernières ont riposté et, avec l'appui des forces françaises, ont neutralisé près d'une demi-douzaine d'insurgés. Parallèlement, dans le cadre des opérations de fouilles, les forces afghanes ont interpellé une quinzaine de suspects.

Le lendemain, les forces afghanes se sont redéployées plus au sud, au village de Ghundikhel, où elles ont rencontré les responsables des villages de la zone lors d'une shura (assemblée traditionnelle) et réalisé une opération civilo-militaire.

Pendant ce redéploiement du dispositif, le général Barakatullah, nouveau commandant de la 3e brigade afghane, et le général Mayville, nouveau commandant de la région Est (regional command East – RC E), se sont rendus sur le poste de commandement de l'opération. « C'est la première opération d'un bataillon de ma brigade que je peux suivre depuis ma prise de commandement, je constate ici que ce bataillon est assez autonome pour conduire une opération » a souligné le général Barakatullah.

L'opération Green Stork, dont le kandak 36 avait pris l'initiative, lui a notamment permis de renforcer sa présence la zone Sud de la vallée de Tagab.

source ema photos ici

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 22 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook