( 1 Vote ) 

Le général de Bavinchove, chef d'état-major de l'ISAF, et militaire français le plus élevé en grade en Afghanistan.


"Adieu mes camarades, adieu mes frères d'armes", a-t-il lancé, avant que les quatre cercueils en plastique revêtus d'un drapeau tricolore ne rejoignent les soutes de l'Airbus A310 qui les ramènera en France cette nuit.

D'autres photos sur le site Theatrum belli ici

D'autres Photos sur le site le mamouth

 

 

Sur le front médical, les huit blessés graves (et quatre blessés plus légers) rapatriés hier par vol Morphée n'ont pas encore connu d'amélioration de leur état. Selon mon camarade Philippe Chapleau, trois blessés (dont un capitaine) appartiennent au 4e régiment de chasseurs de Gap.
Trois blessés, dont au moins deux graves, intransportables, restent traités à l'hôpital américain de Bagram (Afghanistan), et le dernier à KAIA.
Par ailleurs, on a appris que le LCL H, un des officiers supérieurs du 93e RAM, en charge de l'OMLT du K34, faisait aussi partie de ces blessés, sans qu'on en connaisse l'état de gravité. Un infirmier du 3e RPIMa, chuteur ops, fait aussi partie du groupe rapatrié avec le C-135 Morphée.
Le général Ract-Madoux, CEMAT, a visité des blessés ce dimanche dans au moins un hôpital militaire parisien.
On ignore les unités d'origine des autres : comme je le signalais hier, cette OMLT appui était composée des militaires du 93e RAM, du 4e RCh, du 2e REG, et disposait d'infirmiers venus des centres médicaux des armées d'Issoire et de Carcassonne.
Depuis vendredi, des OMLT ont rejoint l'Afghanistan, fournis par le 3e RPIMa et le 2e REP. A ce stade, si les missions sont "suspendues", on continue à relever les OMLT. A ce stade, l'incertitude se poursuit sur l'OMLT appui, dont 18 des 34 membres ont été tués ou blessés.source lemamouth

( 1 Vote ) 

 

 

 

 

Adjudant-chef Denis Estin biographie

 

Adjudant-chef Fabien Willm biographie

 

Sergent-chef Svilen Simeonov biographie

 

Brigadier-chef Geoffrey Baumela biographie

 

Quatre de nos soldats ont été tués. Je veux rendre hommage à leur sacrifice. Et pour le chef des Armées que je suis, c'est toujours un moment de grande solitude face à sa responsabilité, devant le destin brisé de ces jeunes hommes courageux, qui font honneur à l'armée française, qui ont l'esprit de sacrifice.

L'engagement de la France en Afghanistan a été décidé il y a une dizaine d'années. J'ai poursuivi cette décision, pour être aux côtés du peuple afghan dans sa juste lutte contre les forces de l'obscurantisme, de la barbarie et d'un retour à un climat moyenâgeux dans un pays où les femmes, les petites filles étaient martyrisées.

Les gouvernements qui ont pris la décision d'envoyer l'armée française en Afghanistan, je le crois, ont pris une bonne décision. Mais l'armée française est en Afghanistan au service des Afghans, contre le terrorisme et contre les Talibans. L'armée française n'est pas en Afghanistan pour que les soldats afghans lui tirent dessus.

Président  N .Sarkozy

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 32 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook