( 1 Vote ) 

 

Le président Sarkozy suspend les opérations et évoque un retrait anticipé


« Je ne peux pas accepter que des soldats afghans tirent sur des soldats français » a affirmé le chef de l’Etat, tout en parlant de l’éventualité d’un « retour anticipé » des troupes françaises. Le ministre de la Défense, Gérard Longuet, doit partir « immédiatement » en Afghanistan, où il devra rencontrer le président afghan, Hamid Karzaï, afin de faire le point sur la situation.

Ces décès portent à 82 le nombre de militaires français ayant perdu la vie en Afghanistan depuis 2001.

source RFI

4 soldats français tués, 15 autres blessés dont 8 sont dans un état grave.

 

Les soldats tués et blessés dans cette attaque appartenaient à une OMLT, une équipe de conseillers insérée au sein d'un bataillon afghan. Trois des militaires tués appartenaient au 93e régiment d'artillerie de montagne de Varces, il s'agissait de deux sous-officiers adjudants-chefs et d'un militaire du rang caporal-chef. Le dernier était un sous-officier, adjudant-chef au 2ème régiment étranger de génie de Saint-Christol.source defense

"L'armée française est au côté de ses alliés, mais nous ne pouvons pas accepter qu'un seul de nos soldats soient tués ou blessés par nos alliés", a déclaré M. Sarkozy. «Il est inacceptable. Je ne vais pas l'accepter. " lu sur le le The New York Times

 

le blog du 93 RAM : ici et la vidéo de l'interview du capitaine François Avot officier communication de la 27e brigade d'infanterie de montagne  :ici

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 18 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook