( 2 Votes ) 

 

Journal de bord du soldat Vivien .....soldat type de la grande guerre

 

 

 

Instituteur, né le 10 septembre 1885, le soldat Léon Vivien n'a jamais existé. Mais son journal de bord tenu sur Facebook, dans lequel il décrit son quotidien pendant la guerre, est, lui, totalement vraisemblable. En créant ce personnage virtuel, le musée de la Grande Guerre du pays de Meaux (Seine-et-Marne), avec l'appui de l'agence de communication DDB, tente depuis jeudi de raconter la guerre de 14-18 en alliant précision historique et interface moderne.

"C'est surtout une manière originale pour les jeunes générations de découvrir cette période de l'histoire, à travers un outil qui leur est familier", explique Michel Rouger, directeur du musée. Jusqu'au 17 mai, environ cinq "posts" seront publiée tous les jours sur la page de Léon Vivien, accompagnés parfois de photographies et d'images d'archives issues des 30 000 documents et 20 000 objets du fonds du musée.
"Soldat-type"

 

Le personnage a été écrit pour suivre l'histoire du "soldat-type" parmi les 8 millions d'hommes mobilisés pendant les quatre ans du conflit. Il n'est pas enrôlé dès la mobilisation générale qui suit l'assassinat de l'archiduc autrichien François-Ferdinand, durant l'été 1914. Mais dès l'année suivante, après le premier million de Français tombés au champ d'honneur, il est appelé afin de gonfler les rangs de l'armée. Pour l'instant, les commentaires que l'on peut lire montrent que l'homme garde le moral : il n'a pas encore eu l'occasion de vivre l'enfer des tranchées.

 

Le projet et la qualité de la narration des événements, retranscrits de façon vivante et, a priori, fidèle, rencontrent un beau succès. La page de Léon Vivien compte déjà plus de 30 000 "j'aime", et le chiffre ne cesse de grossir. Une remarque toutefois : si Facebook avait réellement existé lors de la Grande Guerre, il aurait sans doute été beaucoup plus difficile pour les autorités, de part et d'autre du Rhin, de pratiquer aussi efficacement la censure et le "bourrage de crâne". Même s'il existait aussi à l'époque des messages qui échappaient à la parole officielle, dont se faisait déjà l'écho un certain... Canard enchaîné.

source Le Point

son profil Facebook

 

( 3 Votes ) 

Les militaires que je vois ne sont pas malades,ce sont des hommes ordinaires, qui ont été exposés à des situations qui ne le sont pas.

 

 

 

 

 

Longtemps sollicité pour l'évaluation psychologique des candidats pilote ou forces spéciales, il n'intervient
plus pour sélectionner des recrues, mais pour soutenir  les témoins d'évènements marquants.Au sas de décompression de Chypre, en pleine période de désengagement du théâtre afghan, il accompagne les militaires
dans leur retour de mission.Passionné d'arts martiaux, il est humble, calme et posé, de quoi inspirer confiance à chacun et lui offrir une écoute attentive.

lire la suite ici

 

Ouverture du sas OPEX de Chypre

 

 

Le 8 avril 2013, les premiers soldats de l'opération Serval sont arrivés au sas de décompression OPEX situé à Chypre.

Les premiers éléments du GTIA TAP engagés au Mali dans le cadre de l'opération Serval ont été redéployés fin mars en Côte d'Ivoire. Après une phase de remise en condition des matériels à Abidjan, un premier SGTIA comprenant des militaires du 1er RCP, du 35e RAP, du 17e RGP et du 1er RHP est arrivé à Paphos.

source defense

 

( 4 Votes ) 

Le Mal Jaune

 

 

 

 

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, dans une Indochine pourtant marquée par des années de guerre et la montée de la contestation, des «petits blancs» vivent et travaillent, dans les banques ou encore les entreprises. Le documentaire part sur les traces de Jean, un jeune aventurier qui part tenter sa chance en Indochine en 1945. Sur sa route, il croise des hommes et des femmes qui constituent, comme lui, le ferment de la présence française en Indochine. Le récit des vies de ces grandes familles expatriées, et de ces marins, médecins, institutrices et autres soldats, permet de découvrir l'Indochine des années 20, 30 et 40.

 Documentaire | 90' à revoir sur PLUZZ 

( 3 Votes ) 

 

Quelques beaux bateaux de guerre en pps

 

 

le pps ici

( 2 Votes ) 

Le terme «T-mur» est couramment utilisé par les soldats en  Irak et en Afghanistan, en raison de leur forme ( coupe transversale qui ressemble à une lettre de T. inversé)

Jersey, au Texas, et l'Alaska sont les trois tailles les plus courantes

Lire la suite : T Wall

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 83 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook