( 1 Vote ) 

 

 

 

 

Donner au Bleuet de France, c’est aider ceux qui restent.

 

A travers une nouvelle campagne de communication», l’Œuvre Nationale du Bleuet de France souhaite sensibiliser le grand public aux multiples actions sociales menées par l’ONACVG grâce à la générosité de ses donateurs.



Pour mieux mobiliser les donateurs comme les collecteurs, cette nouvelle campagne repose sur l’image et le témoignage de bénéficiaires de l’action sociale du Bleuet de France : anciens combattants, veuves de guerre, pupilles de la Nation, soldats blessés en opération de maintien de la paix, victimes du terrorisme…

le site du bleuet de france

 

 

 

 

( 1 Vote ) 

 

Territoires du Levant (Syrie ,Liban)

 

 

 

Les premiers marsouins arrivent au Levant en 1920 : deux bataillons d’infanterie coloniale formés en décembre 1919 à Rochefort et à Toulon débarquent en Cilicie le 21 février 1920. Ils forment le Régiment d’infanterie coloniale du Levant (RICL) qui opère ensuite en Syrie. Par suite des pertes élevées, ce régiment doit être dissous le 31 mars 1922.

En août 1939, un nouveau régiment de marche d’infanterie coloniale du Levant (RMICL) est formé en métropole avec des réservistes. Son état-major est fourni par le 2e RIC, le 1er bataillon par le RICM, le 2e par le 3e RIC, le 3e par la 3e DIC et le 4e par le dépôt de Toulon. Débarqué au Levant, il devient le 24e RIC (26 octobre 1939) affecté à la 191e DI. En juin 1940, son 2e bataillon est envoyé à Chypre. Après l’armistice de 1940, une partie de ses effectifs voulant continuer le combat aux côtés des anglais, ce bataillon forme le 1er Bataillon d’infanterie de marine (1er BIM) des FFL tandis que la compagnie Folliot du 3e bataillon passe en Palestine. Après la démobilisation des réservistes rapatriés sur la France, le 24e RIC est dissous le 31 décembre 1940. Ses personnels d’active entrent aussitôt (le 1er janvier 1941) dans la composition du 24e régiment mixte colonial (24e RMC) où ils forment la compagnie régimentaire et le 1er bataillon. Les 2e et 3e bataillons sont sénégalais : débarqués à Beyrouth en 1938 et 1939, les 1er et 2e bataillons de marche de tirailleurs sénégalais (BMTSL) avaient formé un groupe de bataillons de marche (GBMTS) qui entre dans la composition du 24e RMC. Ce régiment participe aux opérations de juin 1941, ses bataillons opérant dans des secteurs différents. Regroupé à Tripoli après le cessez-le-feu, il embarque pour la France à partir du 16 août pour être dissous à Fréjus. Les personnels des 2e et 3e bataillons sont versés au 17e RTS en partance pour l’AOF.

 La Syrie et le Liban en 1935

 

 

 

En savoir plus : ici

A voir aussi sur arte : Ici

Levant 1917-1941 synthèse( Eric de Fleurian): ici

La présence francaise au Levant à travers ses décorations : ici

 

 

 

( 2 Votes ) 

Les soldats chanteurs font le buzz

 

 


DÉFENSE. Dans un clip artisanal, deux militaires français racontent leur difficile
mission au Mali. Loin d’être fâchée, l’armée ne désavoue pas cette initiative.

 

RTL,LCI,JDD,Le Parisien,20 Mn ,Daylimotion et bien d'autres les 2 frérots de la colo font le buzz

 

lire l'article du Parisien :ICI

 

la video sur dailymotion

 

 

L'article du JDD

 

 

( 2 Votes ) 

REPORTAGE - Les médecins militaires français interviennent au plus près des combats pour sauver les soldats blessés.

 

 

 

 

La première détonation claque dans le petit matin à peine réchauffé par un soleil timide.Et puis ça canarde dans tous les sens. Rafales de rnitrailleusesl2,7, tirs tendus des fusils d'assaut ...« Attention grenade!» hurle un caporal-chef. Elle roule sur la tôle de la bicoque, tombe juste aux pieds de quatre soldats, explose ... Tout va trop vite. Aucun des soldats ne se relève. Un sergent rampe vers eux, son opérateur radio accroché à lui comme une moule à son piquet. Il retourne un corps. Le gars gémit de douleur. «Donne-moi de la morphine j'ai mal!» Le sergent donne l'ordre de se replier. Le véhicule de l'avant blindé (VAB) est à trois cents mètres. Une autre section en appui riposte aux tirs nourris des << terroristes ». Les soldats français sont venus pour les déloger. L’accrochage est sérieux. Vaille que vaille, les soldats valides traînent leurs camarades blessés pour les mettre à l'abri.

Au milieu de la tourmente, un infirmier reste debout, griffonnant sur une tablette. Il porte un gilet jaune fluo qui le distingue du reste de la troupe. « Vous avez un soldat avec une plaie cronio-cérébrale, il est mort d'emblée. Côté blessés, un polycriblage, un délabrement de face et une plaie à la jambe. Faites ce que vous avez à faire, ne vous occupez pas de moi!» lâche- t- il calmement.

Son comportement paraît complètement en décalage au regard des combats qui continuent de faire rage.

C'est que nous ne sommes pas sur un théâtre d'opération réel, mais au camp de Valdahon, dans l'est de la France

source le figaro

 

 

 

( 1 Vote ) 

 

Nostalgique de vos années VAB , offrez vous un joli Véhicule de l'Avant Blindé

cliquez sur l 'image pour agrandir

 

 

 

Mr P4 - Mise en ligne le 20 février à 21:15.

Prix :

50 000 €

Ville :

Montpellier

Code postal :

34000

 

 

Description :

véhicule militaire de collection.

Carte grise collection, permis PL.

Equipé vision IR

Engin exceptionnel et en TBE.

Lien leboncoin

 

 

 

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 57 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook