( 3 Votes ) 

 

17 ans et 3 mois de services ; 15 campagnes et demie ; 32 annuités et demie ; 16 embarquements maritimes sur les 3 océans et les 5 continents.

 

 

 

 

Agé de 85 ans, je m'appelle Guy BOURLON et je suis un ancien adjudant-chef des Troupes de Marine, à la retraite, sur ma demande, depuis le 31/03/1963.

 

Lors de notre Assemblée Générale de l'Amicale des anciens du 2ème RIMa, j'ai demandé s'il y avait des anciens du 2ème RIC d'Indochine (en Cochinchine à Vinh-Long), dans le delta du Mékong, en bordure de la Plaine des Joncs. Cela m'a incité à rédiger ces quelques souvenirs à leur attention.

 

De mon parcours dans l'armée coloniale, après 17 ans et 3 mois de services, je peux me prévaloir d'avoir navigué sur les 3 océans et mis le pied sur les 5 continents. Sur les conflits auxquels j'ai pris part (39-45, Indochine, Maroc, Algérie), je ne tiens pas à m'étendre ; j'en suis revenu vivant, avec une seule blessure.

Très curieux de nature, je ne retiens de mon passage dans les pays visités, que les paysages magnifiques, les habitants et leur mode de vie, ainsi que les spécialités culinaires ! Sur ce dernier point, malgré le fait d'avoir posé mon sac depuis 46 ans, je n'ai pas perdu l'habitude des baguettes, du romazave, du couscous et des mets polynésiens ! J'ai, par ailleurs, gardé le souvenir de charmantes femmes de toutes les couleurs !

 

 

 

Venu de la « métro », je me suis engagé durant la guerre, du 01/07/44 au 31/07/45. Je fus démobilisé comme soldat de 1ère classe. Réengagé à Paris, au sein de l'armée coloniale, le 21/01/47, après une interruption de service de 18 mois, je fus envoyé aussitôt à Toulon (Var), puis affecté au 5ème RTS à Fès (Maroc). J'ai suivi le peloton de caporal dans la plaine de Guerlif à Taourit et j'ai été nommé caporal le 31/07/47.

 

J'ai ré-embarqué à Casablanca le 05/08/47, direction Fréjus, dans l'attente d'un départ pour l'Indochine. Puis, ce fut l'embarquement à Marseille le 06/02/48 -traversée du canal de Suez ; escales à Djibouti, Ceylan, Singapour et arrivée à Saïgon le 03/03/48-. On m'avait alors affecté chez les Tirailleurs Algériens, à Vinh-Long, ainsi que les 15 camarades (tous marsouins) débarqués avec moi.

 

 

 

Je fus promu au grade de caporal-chef, le 01/07/48, au « commando Annamites » du 2ème RIC (au pont de Vinh-Long) sous les ordres de l'adjudant-chef SEULIN ; la troupe étant composée de cochinchinois avec femmes et enfants !

Le 01/07/49, je fus nommé au grade de sergent et affecté à l'EM du 2ème RIC, sous les ordres du lieutenant FOURE (chef du 2ème bureau). Début 1950, le 2ème RIC fait mouvement sur Caibe, de l'autre côté du Mékong, en direction de Mytho. A la fin du séjour, j'ai embarqué à Saïgon le 16/06/50 et ai débarqué à Marseille le 08/07/50.

Après mes congés de fin de campagne, le 24/10/50, je fus réaffecté au 5ème RTS à Fès (à noter que je venais de souscrire un réengagement au titre du 2ème RIC, par devant le commandant ROYAU à Vinh-Long, le 22/12/49).

Embarqué à Marseille par avion jusqu'à Oran (Algérie) le 25/10/50, je fus acheminé à Fès par chemin de fer. Affecté au 1er bataillon du 5ème RTS, j'ai passé mon CAT 2, que je n'avais pas, dans la mesure où j'avais été nommé sergent sans diplôme en Indo !

Je fus envoyé à Médiouna, pour un stage d'un mois en vue de l'obtention du CIA (certificat inter-armes). Puis, ce fut le retour à Fès, où je fus détaché en tant que chef du secrétariat du Bureau de Garnison, sous les ordres du colonel adjoint au général commandant la division et du capitaine PICHAT (de la Légion Etrangère), major de garnison. A cet effet, j'ai été dispensé du tour de départ OM pendant un an : le bureau de garnison étant composé de militaires et de civils.

Désigné pour continuer mes services à Madagascar, j'ai embarqué à Oran le 02/02/52, après avoir passé mon congé de départ chez mes parents à Paris. J'ai embarqué à Marseille le 14/03/52, débarqué à Tamatave le 10/04/52 (après être passé une 3ème fois par le canal de Suez et à Djibouti !) et je fus affecté au Bureau de Recrutement à Tananarive.

Entre temps, j'avais fait la conquête d'une de mes secrétaires au bureau de garnison à Fès ! Elle m'a rejoint 3 mois plus tard et nous nous sommes mariés à la mairie de Tananarive, le 21/07/52. Je passe alors mon Brevet d'Armes du 1er degré, ce qui, additionné à mon CIA, me donne le brevet de chef de section et l'échelle 3. Je suis ensuite admis dans le corps des sous-officiers de carrière le 05/05/54.

Le séjour à Madagascar terminé, je fus rapatrié par avion le 15/06/54, par la compagnie aérienne Aigle Azur (pas de repas à bord, nous avons fait de nombreuses escales !). Embarqué à l'aérodrome d'Arivonimane le matin du 15/06/54, première escale à Mombasa (Kenya) : tous les passagers sont dirigés dans un hôtel, le départ étant prévu le lendemain matin (contrôle technique de l'appareil : un Stratoliner !). Le lendemain matin, après une nouvelle escale à Djibouti (repas du midi), j'ai atterri à Wadi-Halfa (Soudan anglo-égyptien) pour un autre arrêt (plein de l'appareil et thé de 16 heures pour les passagers !). De nouveau à bord du Strato, survol du Nil jusqu'au Caire (Egypte) où nous avons fait un très bon repas ; puis ce fut le vol de nuit jusqu'à Tunis (pour le petit déjeuner). Enfin, ce fut le survol de la Méditerranée, avec une escale à Marignane (pour le repas du midi), avant un dernier survol de la France et une arrivée à Paris (le Bourget), le 17/06/54 vers 17heures, après 3 jours d'avion !!!

Je fus nommé au grade de sergent-chef le 01/07/54. Après 3 mois de congés, je fus de nouveau affecté au 5ème RTS à Fès. J'ai donc embarqué à Marseille le 02/10/54. Affecté à l'EM du régiment, j'étais secrétaire du lieutenant-colonel GRIMALDI responsable du 3ème bureau.

Entre temps, j'effectuai un stage d'un mois à El Ajeb en vue d'obtenir le 2ème degré d'Armes ; je fus reçu à l'examen du Brevet Supérieur d'Armes, le 06/07/56 et fus classé en échelle de solde N° 4. Le 23/02/57, après l'indépendance du Maroc, le 5ème RTS fait mouvement sur l'Algérie et nous nous retrouvons dans l'Oranais, dans la ville de Nédroma.

Suite à une blessure, je fus hospitalisé à Tlemcen le 11/04/57, puis j'ai passé une convalescence de 29 jours et une détente de 30 jours à Fès. J'y ai rejoint mon épouse, qui faisait partie du personnel civil de l'armée, employée à l'Intendance à Fès (à noter que j'ai été exempté de marche pour 2 ans !).

A l'issue de ma convalescence, je suis retourné au 5ème RTS en Algérie et été affecté au 2ème bataillon en tant que chef comptable de la compagnie de commandement. J'y suis resté peu de temps car j'étais de nouveau désigné pour servir dans un territoire lointain : Tahiti, le paradis très envié de mes camarades !

J'ai pris l'avion à Meknès (Maroc) le 01/02/58 pour la métropole. J'ai pris mon congé de départ chez mes parents à Paris dans le 11ème arrondissement et je fus promu adjudant le 01/04/58.

J'ai embarqué à Marseille (encore !!!) le 20/03/58, et après 30 jours de navigation et de très jolies escales (Guadeloupe, Martinique, Curaçao, Panama) je suis arrivé aux Etablissements français d'Océanie le 20/04/58. Je fus affecté comme responsable du Bureau de Recrutement à Papeete. Fin 1958, lesdits Etablissements deviennent la Polynésie française !

J'ai été nommé adjudant-chef le 01/07/61 et ce fut un séjour parfait de 3 ans et 3 mois. Puis le retour vers la Mère Patrie a eu lieu le 28/08/61 à Marseille (l'embarquement s'était fait le 22/07/61 à Papeete -37 jours de mer !-).

Le congé de fin de campagne se passa à Paris, puis je fus affecté à l'Etat-Major de la Défense Nationale (Sécurité OTAN). Je fus alors, admis sur ma demande, au bénéfice de la retraite proportionnelle à compter du 15/03/63.

Guy BOURLON.

PS du Lcl (er) DUMEST : un très grand merci à vous mon cher BOURLON. Vos souvenirs sont d'une précision et d'une émotion bouleversantes. « Mes respects mon adjudant-chef » !

Juste un « petit bilan » (« Ah la belle vie de marsouin que l'on mène... » : vous connaissez tous cette chanson !) : 17 ans et 3 mois de services ; 15 campagnes et demie ; 32 annuités et demie ; 16 embarquements maritimes sur les 3 océans et les 5 continents..... Tout est dit !!!

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 65 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook