( 1 Vote ) 

 

 

Comment le 2 Rima est resté fidele a la france?

j'etais  ce jour la a la section de commandement du V 63 a chellata,le jeudi 20 avril (c'est le jour anniversaire de ma mere)


le lieutenant FEVAY nous rassemble sans vivres et nous prenons position au col des chenes,ce n'est pas dans nos habitudes de rester aussi pres du poste pour la nuit;je sen·tais que ,quelque chose se passait mais le lieutenant reste silencieux,a 6heures 30 -il me dit de brancher la radio,et a 7 heures nous entendons ici radio france et le message des generaux,sauf salan qui etait absent et a rejoint les premiers plus tard,apres ce message le lieutenant nous expose la situation,nous nous concertons et je demande en premier a mes harkis ce qu'ils en pensent?1ls me repondent :on fait comme toi!et la je rejoint le lieutenant et je dis

je suis aux ordres mon lieutenant !

lesquels ?

 

les votres mon lieutenant !!


le lieutenant appelle ou plutot c'est moi qui appelle le pc et je dis:le commando est aux ordres!

lesquels?

les votres autorite!

et nous recevons aussitot l'ordre de rejoindre le poste et de nous preparer pour alger:je dois vous dire que nous avons commance par nous restaurer car depuis la veille l'estomac etait creux.les simca sont venus nous chercher et depart vers l'inconnu;premier objectif

zeralda ensuite sidi feruch,maison carree et pour finir rue de lyon au stade belcourt·(je suis en photo sur ie livre d'erwan bergot la guerre des appeles en algerie c est la photo 37 photo prise dans les gorges de palestro celui qui filme a gauche est le lieutenant phillipon du v 11.)
aux vues de ceci personne ne peut dire qu'ils n'etaient pas au courant car depuis plusieurs jours avant il y avait beaucoup de deplacement d'officiers superieurs dans nos postes:mais il est vrai que personne n'aurai penser a tant d'audace:

les généraux du putsch d'Alger


Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 25 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook