( 4 Votes ) 

Ceci est le récit d'un des nombreux convois entre Caobang et Langson sur la RC4 appelée Route de la Mort

 Paru dans l'Ancre d'Or - Bazeilles n° 295 nov-déc 1996

 

 

 

LE CONVOI:
Caobang : Trois heures du matin.Neuf véhicules blindés (RICM) Régiment d'Infanterie Coloniale du Maroc.
Une Compagnie de Légion étrangère La soixantaine de camions formant le convoi se dirige vers la Citadelle, à la sortie de la ville.En tête trois Scout-cars, un char léger, deux jeeps blindées, un Groupe porté, une Compagnie de la Légion étrangère. Viennent ensuite les camions, avec au centre un Halftrack et un Groupe Porté, et pour finir deux Scout-cars reliés par radio à la tête de la colonne.
A cinq heures tout est prêt.

lire la suite : Ici

source "FNAOM - ACTDM"

 

 

 

 

 

 

 

Après le désastre de la RC4 (Route Coloniale n°4),le ressentiment est vif envers le commandement parmi les prisonniers français,"hôtes forcés de l'Oncle Hô".
Certains officiers-pour la majeure partie des lieutenants-traduiront leurs états d'âmes de prisonniers du Camp n°1 par cette complainte.
La complainte du Tu-Binh

Aigris, cocus et mécontents
Allez donc en Extrême-Orient,
Belle carrière !
Voilà comment de bons enfants
Se sont retrouvés pour longtemps,
En zone frontière.

Le Tonkin était commandé
Par un poireau bien fatigué
Intérimaire
Car, pour rassurer les inquiets,
Alessandri en France était
Permissionnaire.

Trois colonels il y avait
Un toubib et puis un goumier
Un légionnaire
Ils se sont si bien débrouillés,
Qu'à eux trois ils ont fait merder
Toute l'affaire

Et tout ça était commandé
Par un gazier qu'était resté
Bien en arrière
C'était Constant qu'il s'appelait
Grâce à lui nous avons paumé
La zone frontière.

L'affaire rondement menée
A Coc Xa ça s'est terminé
Dans les calcaires
Et après «par petits paquets»
On leur dit : «regagnez That Khé
Par les rizières»

Pour que les choses soient corsées,
That Khé était évacué
Tant pis derrière
Quelques cocus ont pu passer
Pas mal de copains sont restés
Dans la rizière

Les colonnes enfin regroupées
Ont fini par se retrouver
Camp «du grand-père»
Et tous ceux qui furent coxés
Sont devenus «hôtes forcés»
Et «prolétaires»

Notre ministre a rouspété
Puis limogé l'père Carpentier
Très en colère
Et puis tout ça, ça s'est tassé
Paraît même que ça l'a aidé
Dans sa carrière

L'Ecole de Guerre aux aguets
Aura jugé ce cas concret
Comme exemplaire
C'est un exemple en vérité
De ce qu'on peut intituler
«A ne pas faire»

Aux pauvres bougres ainsi gaulés,
Le Ministère a décerné
Des tas d'Croix de guerre
L'Assemblée nationale s'est levée
Bien qu'au fond, elle s'en foutait
De cette affaire.

Par Les lieutenants : Planet, Graziani, Chauvet du Camp n°1

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 40 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook