( 1 Vote ) 

 

:Roger LUDEAU

 

 

 

 

À quoi ressemble l'enfance du petit Ludeau dans la Calédonie coloniale des années 1930?Roger Ludeau: cest l'enfance heureuse d'un petit broussard élevé à la dure. Je passe mes premières années aux Hébrides, puis à Nouméa chez mes grands-parents, à Farine, ma mère est institutrice, et à Canala, où elle est devenue postière. Après mon certificat d'études, je travaille sur la propriété de ma tante et marraine, Olga Bernut, avant de m'engager à 17 ans dans la marine du Nikel de la SLN

Comme élève-officier. Avez-vous entendu directement l'appel du général de Gaulle?Oui, à la radio, comme tout le monde. Je pense que les Australiens ont relayé la BBC. Mes copains et moi, on désire s'engager sur le champ, alors que la Calédonie n'est pas encore officiellement ralliée 1 J'ai 20 ans à peine, toujours élève-officier sur les navires de la SLN, entre Nouméa et l'Australie: nickel à l’aller, charbonet ravitaillement au retour. En juillet 1940, une rotation m'amène à Newcastle,en Australie, pile pour le 14 juillet. Le second, en accord avec le capitaine, me colle un drapeau de la France libre dans les mains et me dit: « Allez petit, va hisser ça! J’envoie donc la croix de Lorraine devant les Australiens ... qui sont évidemment ravis. Quelques jours plus tard, en rentrant à Nouméa, on hisse de nouveau le drapeau de la France libre devant la passe.

lire la suite : Ici

Lire aussi : les Calédoniens à Bir Hakeim(I'ONACVG de Nouvelle-Calédonie)

source : guerre et histoire

Aussi sur Youtube

 

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 22 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook