( 3 Votes ) 

Un mort toutes les secondes durant 8 heures.

C’est le même nombre de morts que durant la guerre d’Algérie qui a duré 8 ans.

 

 

 

 

A Massiges, comme sur l'ensemble du front des Ardennes, le 22 août 1914, est une date terrible qu'a découverte récemment le président de l'association "La Main de Massige", à l'origine de la réhabilitation du site : 27 000 Français morts en une seule journée, un chiffre vertigineux, presque incroyable :

 

"On a rassemblé leurs restes à la hâte, au clair de lune, dans une toile.

On a creusé un trou, et le soir nous leur avons dit adieu.

On en a tant vu que les sens s’émoussent, que le cœur se blase. L’inhumaine cuirasse nous protège de sentiments trop humains.

Et on n’y pense plus une minute après.

Et pourtant nous avons tout partagé, marché ensemble, souffert au même endroit, été enterrés par la même mine, enlisés dans la même boue, nous avions courbé la tête sous les mêmes rafales.

On a la gorge serrée et comme une envie de pleurer. C’est fini.

Ce soir la loterie recommence ; heureux ceux qui ramèneront les bons numéros."

(Romain Darchy,  ancien poilu puis grand résistant mort en 1944)

 

 

ASSOCIATION LA MAIN DE MASSIGES : ICI

 

"Visages et vestiges de la Grande Guerre" : ICI

 

 

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 14 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook