( 1 Vote ) 

 

 

La prise de la crête de Vimy fut plus qu'une simple victoire sur le champ de bataille.

 

 

Pour la première fois, les quatre divisions canadiennes, composées d'hommes de partout au Canada, attaquèrent ensemble. Le brigadier-général A.E. Ross déclara après la guerre : « Au cours de ces quelques minutes, j'ai été témoin de la naissance d'une nation. »

Le gouvernement français, aux termes d'un accord signé en 1922, mit à la disposition du Canada un terrain de 100 hectares situé entre Souchez et Vimy et surplombant la plaine de Douai.

 

 

Le mémorial, portant l'inscription "Canada pleurant ses enfants morts", fut inauguré le 26 juillet 1936 par le roi Edouard VIII en présence du président de la République. Il accueillit les cérémonies d'hommage et rappelle la prise de la crête de Vimy par le corps canadien le 9 avril 1917. Les noms de 11 285 soldats "manquant à l'appel et présumés morts" sont gravés sur ses parois. 

le PPS a voir : ici

 

Peu aprés la guerre, une américaine, Moina Michael, décida de porter un coquelicot en mémoire des millions  de morts de la guerre. Aprés un voyage aux Etats-Unis, une française, Madame Guérin, décida de vendre des coquelicots faits mains pour venir en aide aux enfants sans ressources des régions dévastées par la guerre. Dès le mois de novembre, au Canada, les coquelicots fleurirent sur les vestes, sur la poitrine des canadiens, sur les robes et les chapeaux. 

 

 

 

 

Au début de 1916, la crête de Vimy avait déjà coûté la vie à 130 000 soldats français et 20 000 soldats britanniques lors de précédentes attaques infructueuses ou inexploitées. 

7 km était la longueur de la ligne d'assault.

170 000 soldats canadiens ont été engagés pour la prise de la crête de Vimy.

983 pièces d'artillerie furent utilisées.

Lors du bombardement de préparation de l'assaut, l'artillerie tira 3 000 obus en tout genre par minute.

Un soldat portait 40 kilos de matériel, 2 grenades et 30 cartouches. Il gagnait 1,10 $ par jour.

La crête de Vimy était haute de 60 mètres et longue de 14km.

500 000 projectiles d'artillerie furent lancés sur les lignes de tranchées allemandes durant la semaine qui a précédé l'attaque. 200 000 furent lancés le 9 avril 1917. 500 000 autres projectiles furent lancés durant les six jours qui suivirent. Ces munitions coûtèrent la coquette somme de 17,5 millions de dollars de l'époque, soit 2 dollars pour chaque canadien.

10 602 soldats canadiens furent mis hors de combat lors de la bataille dont 3 598 y laissèrent la vie.

5 008 soldats canadiens trouvèrent la mort au mois d'avril 1917.

Le 87ième Bataillon canadien eût 50 % de blessés et tués.

Les allemands eurent 20 000 tués et blessés et 4 000 hommes capturés.

60 000 canadiens tombèrent lors de la Grande Guerre soit 1 % de la population de l'époque.

 

 

AU CHAMP D'HONNEUR

Au champ d'honneur, les coquelicots

Sont parsemés de lot en lot

Auprès des croix; et dans l'espace

Les alouettes devenues lasses

Mêlent leurs chants au sifflement

Des obusiers.

Nous sommes morts,

Nous qui songions la veille encor'

À nos parents, à nos amis,

C'est nous qui reposons ici,

Au champ d'honneur.

À vous jeunes désabusés,

À vous de porter l'oriflamme

Et de garder au fond de l'âme

Le goût de vivre en liberté.

Acceptez le défi, sinon

Les coquelicots se faneront

Au champ d'honneur.

John McCrae

8 décembre 1915

Le Parc Mémorial Canadien de Vimy 

Le Mémorial Canadien de VIMY

 

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 100 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook