( 1 Vote ) 

 

Sans « Ultra », les nazis nous auraient submergés.

A plusieurs reprises, fin 40-début 41, « Ultra » fournit à Churchill des informations essentielles pour parer, freiner, l'hégémonie nazie, et sur les mouvements de troupes de l'Axe vers la Manche, en Pologne et dans les Balkans. Elle lui signala les visées d'Hitler sur Malte, pivot de la position anglaise en Méditerranée, ce qui lui permit de les contrecarrer. Elle communiqua un tableau précis de l'ordre de bataille des armées allemandes. En mars 41, au plus fort de la campagne de Libye, « Ultra » permit à la Royal Navy de couler plus de la moitié de la flotte italienne, comme elle dévoila en détails les plans de l'invasion de la Crête (cimetière des parachutistes allemands) et il faut louer les mérites des savants-décrypteurs qui transcrivaient, en moyenne, 2000 messages par jour.

« Ultra », devenue une arme incomparable, allait de nouveau le prouver. Les fournitures de l'Amérique étaient essentielles pour la survie de la Grande Bretagne ainsi que celles tirées de son vaste empire. Aussi, de nombreux bateaux sillonnaient les mers, dans des traversées très dangereuses, vu l'activité des sous-marins allemands. En 1940, les britanniques perdirent 4 millions de tonnes de ravitaillement et armement sur les mers ; en 1941, autant ; en 1942, 8 millions de tonnes. Malgré une plus importante protection assurée par les Etats-Unis, entrés en guerre, de même pour 3 trois premiers mois de 1943. Les Alliés risquaient l'asphyxie !

Cette situation découlait, en partie, des restrictions imposées par Churchill dans l'utilisation, en accord avec les « amerloques », « d'Ultra ». Ces derniers menaçant alors de ne plus participer à ces convois-suicides, décidèrent Churchill à risquer son « arme fatale » contre les submersibles nazis. Les résultats furent immédiats : en quelques mois, les principales voies maritimes des convois alliés furent nettoyées des « U Boot » allemands. Abasourdis par ces revers, les responsables nazis attribuèrent leurs déboires à de nouveaux radars anglais (il est vrai, très performants eux aussi).

Pourquoi avoir tant tardé à profiter des services de la « Merveille » ?

En plus de sa propre sécurité, « Ultra » avait des difficultés à déchiffrer les messages des sous-marins nazis qui bénéficiaient de codes spéciaux et ce, jusqu'à la capture d'un « U Boot », capture qui mérite d'être contée.

Un convoi anglais de transport de troupes vers l'Egypte est attaqué par un sous-marin qui coule 2 bateaux et le lendemain 2 autres. Son commandant, « un sauvage », voulut jouir du spectacle... il fit donc surface et, repéré par un destroyer anglais qui le cherchait, fut pilonné à mort par ce dernier, ce qui obligea l'équipage à sauter à la mer. Avant qu'il ne coule, un commando anglais, envoyé à temps, réussit à s'emparer de son équipement radio, de ses livres de code et, comble de chance, d'une « Enigma » nouveau modèle. Les spécialistes du pool de savants en firent bon usage et profiter « Ultra », qui décrypta alors les messages émis par les « meutes de U Boot » !

En découla la destruction de l'organisation d'espionnage allemand, du ravitaillement de la flotte « boche » en Atlantique, ainsi que celle de dix bateaux ravitailleurs du « Bismarck » et du « Prinz Eugen », monstres destructeurs de la Kriegsmarine ! Ces deux colosses repérés, une terrible bataille en vint à bout et ce, même si avant de sombrer, ces deux gros cuirassiers coulèrent plusieurs bâtiments anglais dont le « Hood », fierté de la Royal Navy, avec 1500 marins à bord.

« Ultra » continua de faciliter la victoire des Alliés. « L'Incomparable » permit notamment, par ses informations, la destruction des usines secrètes allemandes, sur le point de sortir des premières bombes atomiques (bien avant celles des américains) !

L'issue de la guerre fut le résultat de la suprématie des services de renseignement alliés, de la valeur de leurs espions, de l'intelligence des savants du pool « d'Ultra »...

Mais nous l'avions échappé belle !!!...

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 17 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook