( 1 Vote ) 

 

Le plus frappant est le silence. A Tagab, dans le nord-est de l’Afghanistan, les baraquements de ce qui fut la base de l’armée française sont toujours là, intacts ou presque, figés dans la poussière. Les dortoirs, le réfectoire, le centre de commandement : rien n’a bougé depuis le départ des soldats au début de l’automne 2012. Tout est là, mais tout est vide. 

 

Lire l'article 

A Tagab, «les Français se prenaient des roquettes, nous, c’est des balles»

Par Luc Mathieu,

Photos Sandra Calligaro 

 

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 68 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook