( 2 Votes ) 

Lucien Lelling.jpg

Le 15 décembre 2009, Lucien LELLING, adjudant-chef au 2°RIMa dans les années 1970 et amicaliste depuis la création de cette dernière, nous a quitté.

 

A sa mort, il a souhaité, dans ses dernières volontés, que les fonds recueillis à ses obsèques fassent l'objet d'un don aux œuvres sociales du régiment. Il souhaitait que cet argent aille exclusivement au profit des familles du régiment qui viendraient à connaître un malheur (décès ou blessure grave en opération extérieure...).

 

Fin mars, le colonel COLCOMBET a accueilli madame LELLING, afin de concrétiser et de respecter les volontés de son défunt mari, Lucien. Leurs amis de toujours, monsieur et madame HOAREAU étaient également présents aux côtés du LCL (er) DUMEST à l’occasion de cette remise de don de 500 euros.

 

De son histoire, nous devons retenir le parcours d’un homme qui a servi 17 années durant l’institution militaire et plus particulièrement les Troupes de Marine avec passion et abnégation. Affecté pour la première fois au 2°RIMa en 1961, qui sera le régiment de son cœur, il fait la connaissance en 1967 de Brice HOAREAU. Celui-ci deviendra alors, et pour toujours, son frère d’Armes et avec lequel il conservera des liens d’amitié et de solidarité indéfectibles.

 

De leur histoire, nous retiendrons le souvenir d’un homme apprécié pour son engagement, ses convictions profondes, sa foi et sa fidélité. Ses liens qui l’unissaient à l’Ancre d’Or et à son régiment étaient à l’image des liens qu’il a su créer et faire vivre avec son camarade de toujours.

 

« Puisse cet engagement servir de guide et d’exemple pour tous les jeunes marsouins d’aujourd’hui. Au revoir Lucien » Lcl (er) Thierry DUMEST.

Crématorium.  (Le Mans).

Mon cher Lucien, c’est avec une très vive émotion que je me permets de venir retracer brièvement les quelques 17 années que tu as consacrées au service de l’Institution Militaire et plus particulièrement des Troupes de Marine. Ces années, placées sous le signe du service outremer, de l’opérationnel et du commandement sont à ton image : humilité, courage, dévouement, rigueur, compétence, disponibilité et chaleur humaine.

Engagé volontaire pour 3 ans dès 1954, tu vas servir la France au sein du 11ème Régiment de Cuirassiers puis de l’Escadron Blindé Colonial d’Instruction à Fréjus. Tes qualités humaines et professionnelles sont alors très vite remarquées par le commandement et tu es nommé sergent dès 1957. Affecté au 19ème Bataillon d’Infanterie de Marine, en 1958, tu rejoins Tamatave, à Madagascar,  pour un séjour de deux ans et demi, comme chef d’équipe à l’atelier auto-engins blindés du bataillon. A l’issue de ton congé de fin de campagne, tu es affecté début 1961 au 2ème RIMa qui sera désormais le régiment de ton cœur et pour lequel tu serviras avec passion et abnégation. Tu rejoins le 1er Bataillon du 2ème RIMa, en Algérie, où tu exerces les fonctions de mécanicien de 1961 à 1963, année à laquelle le régiment et toi-même rejoignez alors Le Mans.

Nommé sergent-chef en 1963, tu obtiens ton Brevet militaire du premier degré spécialité AEB et tu es admis dans le corps des sous-officiers de carrière en 1964. Tu es alors désigné pour un second séjour outremer, de 1964 à 1966, à Nouakchott, où tu rejoins le Bureau d’Assistance Militaire et Technique, pour occuper des fonctions de conseiller militaire auprès de tes camarades de l’armée mauritanienne. A l’issue, tu es de nouveau affecté au 2ème RIMa en 1967, et durant cette même année, tu es nommé adjudant, tu obtiens ton Brevet militaire du deuxième degré et tu fais la connaissance de ton ami Brice HOAREAU, qui deviendra alors, et pour toujours, ton Frère d’Armes, et avec lequel tu conserveras des liens d’amitié et de solidarité indéfectibles. De 1967 à 1971, tu sers à la compagnie de commandement et des services du 2ème RIMa comme chef de l’atelier régimentaire AEB et tu es nommé adjudant-chef en 1970. Admis sur ta demande à faire valoir tes droits à pension de retraite, tu quittes alors le service actif en 1971 et tu débutes ta deuxième carrière.Car ton parcours au service de la France ne s’arrête pas là. Tout d’abord à l’Intendance générale du Mans de 1971 à 1974 ; puis enfin à l’Office National  des Anciens Combattants et Victimes de Guerre de 1974 à 1996 où, responsable notamment du traitement des dossiers de pension, ton savoir faire professionnel te permets d’obtenir le rang d’adjoint administratif principal de 2ème classe, c’est avec la même passion et le même engagement personnel que tu te consacres à l’Institution Militaire. C’est enfin, et surtout l’Amicale des Anciens du 2ème de Marine, ton amicale, celle où tu serviras de 1986 à 1997 comme membre du conseil d’administration, qui profitera de ta joie de vivre, de ton entrain, de ta philosophie et de ta disponibilité.

Titulaire de la Croix du Combattant, du Titre de Reconnaissance de la Nation au titre de l’Afrique du Nord, de la Médaille commémorative des opérations de sécurité et de maintien de l’ordre avec agrafe Algérie et du Mérite Colonial, ton parcours et toutes ces années passées sous l’Ancre d’Or démontrent ton engagement, tes convictions profondes, ta foi et ta fidélité au service de la France. Puisse cet engagement servir de guide et d’exemple pour tous les jeunes marsouins d’aujourd’hui.

Mon cher Lucien, tu resteras toujours présent dans nos mémoires et dans nos cœurs. Demeures en paix auprès de Notre Seigneur. Au revoir Lucien. Lcl (er) Thierry DUMEST.

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 32 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook