( 2 Votes ) 

Veuillez trouver ci-joint l'éloge funèbre de notre ami Jean Jacques LOSTANLEN, prononcé le 11 août 2010.

 

Le 11 août 2010.

Crématorium.  (Le Mans).

Mon cher Jean Jacques, c’est avec une très vive émotion que je me permets de prendre la parole, non pas pour détailler ton parcours au service de la France ou te couvrir d’éloges -tu ne l’aurais pas souhaité-, mais bien plus simplement pour démontrer tous les liens d’amitié, de respect et de dévouement qui t’unissaient à l’amicale des anciens du 2ème RIMa, ton amicale.

Jean Jacques, breton au cœur fidèle, j’ai appris à te connaître (du moins je l’espère) et surtout à apprécier toutes tes qualités humaines, durant ces quatre années ou tu m’as fidèlement secondé comme trésorier de notre amicale. Tu n’es pas l’homme qui aime pavoiser ou qui cherche à se mettre, à tout prix, sur le devant de la scène. Aussi, souhaitant volontairement être le plus fidèle possible à tes principaux traits de caractère, à savoir modestie, simplicité et humilité, je ne dirais que ceci : engagé volontaire comme militaire du rang, c’est par ton savoir faire professionnel, ton savoir être et ton travail assidu que tu franchiras tous les échelons qui te conduiront au grade de chef de bataillon des Troupes de Marine.

Trois faits majeurs méritent d’être soulignés : une vocation précoce qui te conduit, très jeune, à rejoindre les Enfants de Troupe dès 1950 (à l’école militaire des Andelys puis au collège militaire à Autun), une première partie de carrière (pendant 12 ans) comme sous-officier de la Coloniale ; enfin, une seconde partie de cette même carrière au service de l’Institution Militaire, comme officier pendant près de 15 ans.

Cette carrière militaire te verra servir successivement tant en France qu’à l’étranger : au 4ème RIC à Toulon, au 23ème RIMa à St Germain en Laye, au 3ème RIMa à Vannes et, par deux fois, au 2ème RIMa ; mais également en Assistance Militaire Technique au Mali puis à Djibouti, au 3ème RSMA en Guyane et au 5ème RIAOM. Toutes ces années, placées sous le signe du service outremer, de l’opérationnel et du commandement sont à ton image : courage, rigueur, compétence, disponibilité et chaleur humaine.

Quittant, à ta demande, la service actif en 1980, une deuxième vie professionnelle s’offre à toi. Durant 13 années, tu occupes alors la fonction de Directeur des Ressources Humaines au sein d’une entreprise de transports près de St Lô. Posant en 1995, je te cite : « définitivement mes valises à Savigné », tu t’investis au sein d’associations locales (randonnées, billard) où tu tisses de formidables liens d’amitié, mais également au sein de notre amicale régimentaire.

Cette amicale, où tu vas, sans relâche, pendant presque 10 ans, occuper les fonctions de trésorier : poste particulièrement ingrat mais au combien essentiel. Cette même amicale, et j’en parle en connaissance de cause, ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui, sans ton investissement personnel, ta passion, ton souci du détail et ton sens de l’organisation. Véritable cheville ouvrière de notre association et modèle pour les plus jeunes dans l’exercice des solidarités, tous tes camarades, et moi le premier, ici présents, en témoignons et t’en remercions. A nous désormais de pérenniser les valeurs qui étaient les tiennes et puisse ton engagement servir de guide et d’exemple pour tous les jeunes marsouins d’aujourd’hui.

Mon cher Jean Jacques, tu resteras toujours présent dans nos mémoires et dans nos cœurs.

Demeures en paix auprès de Notre Seigneur.    KENAVO Jean Jacques.  

Lcl (er) DUMEST.

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 18 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook