( 3 Votes ) 

 

 

 

Il est grand temps que l’on redynamise notre monde des Anciens combattants et que nous fassions la soudure avec la jeune génération.
Pour les plus anciens, nous avons été les acteurs de la période Indochine puis AFN et les débuts des engagements en Afrique. Nous avons vécu aussi la brève période de 1962 à 1972, pendant laquelle nous avons connu un répit et le service militaire.


Depuis cette date, c’est-à-dire depuis 43 ans, un certain nombre d’entre nous mais aussi nos jeunes camarades n’ont pas arrêté d’être engagés principalement en Afrique et au Moyen Orient. Tous, nous en sommes revenus marqués par la dureté des images, le traumatisme des camarades tués ou blessés à nos côtés, les stigmates de nos blessures physiques ou morales ...


Et tout cela nous l’avons vécu pour la France. C’est pourquoi nous ne devons pas laisser l’hédonisme ambiant, l’individualisme forcené, le goût de l’argent roi prendre le pas sur la reconnaissance que la Nation nous doit et surtout sur notre comportement.
Comme il a été écrit dans un article, cet été, pendant que les français se bronzaient au soleil des plages sans autre souci qu’eux-mêmes, nos jeunes camarades veillaient sur eux et s’épuisaient sur le territoire national, dans des missions inintéressantes et épuisantes avant de repartir plus loin, en Afrique ou au Liban.
Nous devons veiller pour que notre Nation ne soit pas ingrate. Ce n’est pas à nos jeunes de le faire.
C’est notre devoir.
Alors posons-nous la question : sommes-nous assez vigilants ? Sommes-nous assez présents dans les organismes d’Etat qui régissent le monde des A.C. ? Sommes-nous assez proches de nos élus pour leur rappeler leurs obligations ? Est-il normal que ce soit principalement le monde militaire qui alimente la Caisse Terre Fraternité, même si certains organismes privés y participent généreusement ? Sommes-nous assez visibles lors de nos réunions ? Autrement dit, faisons-nous les efforts suffisants pour participer à nos actions de mémoire et d’entraide pour que le monde civil arrête de nous prendre pour des dinosaures et nos jeunes camarades pour des idéalistes inefficaces ?
Je vous appelle à un sursaut, à une réflexion sur notre rôle et sur les engagements qu’il nous faut prendre.


Pour qu’au nom de Dieu … vive la Coloniale
Gal (2S) Collignon


PS : vous trouverez plus loin, dans votre Griot, des extraits d’une réflexion de Mgr RAVEL, notre évêque aux Armées, sur les A.C. qui alimentera, de bonne façon, ce que je vous dis.

source : le griot

 

 

 

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 47 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook