( 4 Votes ) 

 

L’amicale s’est retrouvée à BAZEILLES, dans les Ardennes, du 11 au 14 septembre 2014, afin de célébrer les cérémonies commémorant le centenaire des combats de 1914 (en France et en Belgique) et le 144ème anniversaire des combats de BAZEILLES. Pendant ces quatre jours, les membres de l’amicale ont également participé au congrès de la Fédération des Troupes de Marine ainsi qu’au pèlerinage sur les lieux chargés d’histoire de notre régiment.      

 

 

Vendredi 12 septembre dès l’aube : direction BELLEFONTAINE, en Belgique, pour une première cérémonie au cimetière de RADAN. « Pas de temps à perdre » : direction ROSSIGNOL où se sont illustrés nos Grands Anciens, notamment au cimetière du Plateau et de l’Orée de la Forêt, puis un dépôt de gerbes au cimetière communal, à la stèle Psichari et au caveau des Fusillés. La soirée se terminera par un concert de la musique principale des Troupes de Marine, à NEUFCHATEAU (en Belgique).

Samedi 13 septembre : nouveau déplacement « chez nos cousins belges », à NEUFCHATEAU pour une cérémonie au cimetière de MALONE, et à HAMPRE pour un dépôt de gerbes aux Monuments aux Morts belges et français

 

 

 

 

A l’issue, retour « sur le sol français » (« vive les « accords de SCHENGEN » !!!) pour conclure la soirée avec la traditionnelle cérémonie à l’ossuaire deBAZEILLES.

 

Dimanche 14 septembre : la délégation des « anciens du 2ème RIC / 2ème RIMa » (LOL !!!), « toujours dans la course », termine ces quatre jours « intenses et effrénés » par la cérémonie à la maison de la Dernière Cartouche.

En présence du chef de corps et d’un détachement du régiment (drapeau, 2ème compagnie et délégation de cadres) et entourés de nos camarades et Frères d’Armes d’outre mer (de la Réunion et de la Martinique), nous avons participé à des cérémonies simples, empreintes d’émotion avec, en toile de fond, le sacrifice inouï de nos « Grands et Glorieux Anciens ».  

 

Après de nombreuses lectures et dépôts de gerbes, l’hommage aux morts de la Belgique et de la France fut alors rendu avec de vibrantes Brabançonne et Marseillaise entonnées par tous.

Il sera alors temps, de « reprendre le chemin vers la Sarthe » (fourbus mais comblés), les jambes lourdes (eh oui !!!), le « foie fatigué » (eh oui aussi !!!)…

    

 

 

 

 

 

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 25 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook