( 1 Vote ) 

 

En Surobi, la mission continue. Les premiers contingents du battle group 15.2 se déploient sur les FOB Tora et Hutnik et dans les COP de la vallée de Tagab.

retour de la 2e compagnie du 2e Rima. 150 soldats sont rentrés d'Afghanistan, via Chypre. Le reste du bataillon Richelieu va suivre.

source:Ligne de défense

En Surobi, la mission continue. Les premiers contingents du battle group 15.2 se déploient sur les FOB Tora et Hutnik et dans les COP de la vallée de Tagab.

Les hommes de la 2e compagnie du 2e RIMa sont en permission. Ils sont rentrés hier d'Afghanistan, après six mois de mission et une escale pour décompresser à Chypre.

Au poste d'entrée du camp d'Auvours, défilé de voitures hier après-midi : des femmes au volant et à l'arrière, dans les sièges auto, des enfants et des bébés. Ces petites familles s'apprêtent à retrouver le conjoint, le papa parti depuis six mois en Afghanistan. Ils sont 152 Marsouins à être de retour. Souriants mais fatigués, marqués par la mort de deux camarades, le caporal Rivière en avril et le soldat 1re classe Louaisil en mai. « On est content d'être rentré, on est parti six mois, confie le capitaine Thomas Rousseau, commandant de la 2e compagnie, mais on revient avec deux soldats en moins. »

Les retrouvailles, tout en retenue, sont émouvantes : quelques larmes rapidement essuyées, des baisers très discrets et la surprise touchante devant l'enfant qui sait marcher... La 2e compagnie a fait escale mercredi à Chypre, pour une période de décompression de trois jours.

Longue absence

Les militaires ont pu rencontrer un psychologue, se faire masser et profiter de la Méditerranée. Guillaume, Maxime et Wilfried, âgés de 20 à 24 ans, ont apprécié cette pause. D'autres militaires n'y ont pas trouvé leur compte, ils ont néanmoins vécu cette période comme trois jours de moins en Afghanistan.

Le temps a été long pour tout le monde au cours des six mois, notamment pour les enfants. Aude Rousseau, l'épouse du capitaine, n'avait pas l'habitude d'une telle durée des « op'ex », des opérations extérieures. « Il a pu me téléphoner tous les dix jours environ, internet et les échanges de mails ne fonctionnant pas, décrit-elle. Les enfants sont âgés de 4 ans, 2 ans et d'un an. Seul l'aîné réclamait son papa. »

Pour concrétiser l'absence et le temps qu'elle dure, Aude a inventé « la poutre du temps » : dans la maison, un dessin longiligne marqué par les grands événements de l'année - Noël, Pâques et autres fêtes familiales - a permis aux enfants de situer le retour de leur père dans le temps. Pour l'après-retour, un week-end en famille au parc Eurodisney était prévu.

Aujourd'hui, ces 152 hommes sont en permission pour deux semaines. Les 350 autres Marsouins vont rentrer prochainement. Prochains retours prévus les 9 juin et 14 juin...

Le 7 juillet, place de la République au Mans, sera prononcée la dissolution du bataillon Richelieu également appelé Battle group Richelieu, avec prise d'armes et remise de décorations. Un bataillon créé pour la mission afghane.


Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 10 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook