( 1 Vote ) 

 

"Jamais un régiment en opération n'aura fait autant d'opérations héliportées avec un tel volume de combattants", écrit le colonel Georgin, chef de corps du 2e RIMa, dans le dernier ordre du jour du groupement Richelieu.

 

 

 "Notre adversaire est fugace, il nous évite" souligne le chef de corps des marsouins. Ses hommes ont plusieurs fois été frappés par "des engins explosifs, des mines, des tirs indirects". On déplore parmi les membres de Richelieu une vingtaine de blessés 'sans trop de gravité" au cours de ce déploiement. Dans le même temps les militaires français estiment avoir tué une dizaine de terroristes.Francebleu

 

Le GTD Richelieu a été officiellement dissous, ce vendredi, au Mans: OuestFrance

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 50 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook