( 3 Votes ) 

 

" Salut, ô premiers morts de nos premiers combats,

Ô vous tombés au seuil de la grande espérance,

dont palpite le cœur ébloui de la France…

Héros, je vous salue et ne vous pleure pas. "

"Henri de Régnier"

 

 

 

 

ORDRE

Le Corps Colonial a , pour la première fois, l’honneur de se trouver réuni en corps d’armée de campagne.

Le Général commandant le C.A. salue ces vielles troupes de l’infanterie et de l’artillerie coloniale.

Il salue également les nouveaux venus : sapeurs du génie, déjà rencontrés sous tous les climats d’Afrique et d’Asie ; 3° chasseurs d’Afrique, aussi fiers que nous de se souvenir que, le même jour, ses charges d’Illy et notre défense de Bazeilles ont sauvé l’honneur.

Demain, le Corps d’armée franchira la Meuse. Souvenez-vous , Marsouins et Bigors, que vos anciens de Bazeilles, dans cette vallée de la Meuse, vous ont laissé leur exemple à suivre, leur mort à venger, la victoire à ressaisir.

Pensez enfin vieux coloniaux dont les poitrines médaillées ont affronté le feu des quatre coins du monde pour doter le pays de territoires nouveaux, que, cette fois, vous combattez pour la Patrie elle-même, son honneur, son existence et sa plus grande gloire.

Fait au Q.G. de Dombasle en Argonne le 14 août 1914. Le Général de DivisionCommandant le Corps d’Armée Colonial,

Signé : Lefèvre

 

lire la suite LA BATAILLE DE LA SEMOIS ET DE VIRTON ( source village Tintigny)  : ICI

 

Ecrit "à chaud" en juin 1929 sur les combats de Rossignol (source  Jean-Louis Philippart.) : ICI 

 

La plaquette de FNAOMACTDM sur l'engagement des combats du corps d'armée colonial : ICI

 

 "Rossignol s'est arrété de chanter à comander" : ICI

 

 

 


 

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 16 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook