( 3 Votes ) 

Devant un régiment sur son « trente-et-un », le colonel Pascal Georgin a succédé au colonel Christophe Paczka. Il hérite d'une unité d'Infanterie de Marine flambant neuf.

 

 

C'est un outil opérationnel doté des matériels dernier-cri que commande désormais le colonel Pascal Georgin. Il arrive de Paris où il était adjoint au porte-parole du chef d'état-major des armées depuis 2012.

A Auvours, il y a trois semaines à peine, arrivaient les tout nouveaux VBCI (Véhicules blindés de combat infanterie). Il y a à peine deux ans arrivaient ici les nouvelles panoplies de combat "FELIN". Et plus de 7 millions d'euros de travaux d'infrastructures ont été menées à la caserne Martin des Palières.

Le 2ème RIMa est à neuf, mission accomplie pour le colonel Christophe Paczka qui reste dans l'opérationnel en rejoignant à Lille le Commandement des forces

terrestres à Lille. Il laisse à son successeur un régiment particulièrement aguerri, tout juste rentré il y a quelques jours pour les derniers Marsouins d'Afrique.

"Je connais leur valeur" !!!

Mais au-delà des matériels, ce sont les hommes qui comptent. Le colonel Pascal Georgin les connaît: il a été chef opérations au sein du Battle Group RICHELIEU en Afghanistan.. "Je connais la valeur de ces hommes", a-t-il souligné ce matin. "Je n'imaginais pas, lorsque j'étais jeune lieutenant, que je commanderai un jour ce régiment prestigieux". Il s'est fixé deux objectifs en arrivant: "continuer à forger l'outil de combat qu'est le 2ème RIMa et dont a besoin le pays ; et faire en en sorte que les Marsouins, leurs familles et les Anciens se sentent bien dans le camp d'Auvours". 

 

Ouest France.

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 25 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook