( 3 Votes ) 

Le Régiment de la Sarthe commémore le 72ème anniversaire de l'appel du 18 juin 1940.

 

 

Le lundi 18 juin 2012, au monument aux Morts du Havre, la traditionnelle cérémonie commémorant l'appel de 18 juin 1940 revêtait une dimension particulière. Elle a permis en effet, lors d'une prise d'armes, de rendre hommage à dix Compagnons de la Libération
« intimement liés » à la ville du Havre (ils y sont nés, y ont vécu ou y sont enterrés). Il s'agissait aussi de valoriser l'armée de terre sur le « territoire havrais ».

 

Alors que le pays est occupé par les troupes allemandes, le Général de Gaulle crée l'Ordre de la Libération et des Compagnons de la Libération, par ordonnance du 16 novembre 1940, à Brazzaville, capitale de l'Afrique Equatoriale Française Libre. C'est le deuxième ordre français après celui de la Légion d'Honneur et il ne comporte qu'un seul grade, celui de « Compagnon de la Libération».

 

L'insigne de cet ordre est la Croix de la Libération avec l'inscription « Patriam Servando Victoriam Tulit » (« En servant la patrie, il a remporté la victoire »). Le noir symbolise le deuil de la France face à l'occupation allemande, le vert représente, quant à lui, l'espérance de la Patrie.Seules dix-huit unités militaires des armées de terre (dont le 2ème RIMa), de la marine nationale et de l'air, portent la fourragère aux couleurs de la Croix de la Libération et le drapeau de notre régiment porte sur sa cravate cette prestigieuse décoration.

 

La cérémonie était présidée par le général LECOINTRE commandant de la 9ème Brigade Légère Blindée d'Infanterie de Marine et par le colonel HELUIN commandant le 2ème Régiment d'Infanterie de Marine. Etaient présents de nombreux élus, le président des anciens et amis de la France Libre, des représentants des associations patriotiques, le GCA (2S)THORETTE, l'amicale des anciens du 2ème RIMa et son drapeau, les familles des Compagnons de la Libération honorés et un détachement sous les armes du 2ème RIMa,héritier des traditions du 2ème Régiment d'infanterie coloniale (RIC) dans lequel le général AMIEL Henry, l'un des dix compagnons honorés lors de cette prise d'armes, avait commencé sa carrière (le général AMIEL est né le 17 mai 1907 à Paris ; après un an passé au Prytanée Militaire de la Flèche, il entre à Saint-Cyr. le jeune AMIEL est affecté en tant que lieutenant au 2ème RIC régiment dans lequel il sera à nouveau affecté en 1933)

.

 

Une partie de la fanfare de la réserve opérationnelle du 2ème RIMa était présente également.Après la lecture de l'appel du 18 juin 1940, par une élève du lycée François-1er du Havre, puis des dépôts de gerbes, la cérémonie se poursuivait avec le dévoilement de la stèle aux dix Compagnons de la Libération et par la remise de la Croix de la Valeur Militaire pour dix personnels (officier, sous-officiers et marsouins de la « compagnie du Cèdre » du 2ème RIMa) qui se sont particulièrement illustrés en Afghanistan.
Freddy VERHAEGHE.

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 20 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook