( 1 Vote ) 

« Mémoire des Hommes » : deux nouvelles bases de données nominatives.


théâtres d'opérations extérieurs entre 1905 et 1962

opérations extérieures depuis 1963

Le site memoire des hommes poursuit son hommage rendu aux militaires décédés au cours des XXe et XXIe siècles en intégrant deux nouvelles bases de données nominatives :

- les militaires décédés sur les théâtres d'opérations extérieurs entre 1905 et 1962 ;

- les militaires décédés en opérations extérieures depuis 1963. Cette seconde base intéresse la 4ème génération du feu. Depuis 1963, des milliers de soldats sont déployés sur différentes opérations extérieures (OPEX) qui ont coûté la vie à plus de 600 militaires français. Les interventions les plus meurtrières pour les forces françaises sont celles menées, hier et aujourd'hui, au Liban, au Tchad, en ex-Yougoslavie et en Afghanistan.

L'évolution de la nature des engagements militaires de l'armée française depuis la fin de la guerre d'Algérie s'est traduite, avec la mutation du contexte politique international, par la multiplication des OPEX. La diversité de ces opérations, souvent conduites dans un cadre multinational, et la nature des missions effectuées, qui vont des actions humanitaires et de maintien de la paix jusqu'à la sécurisation des zones et la protection des populations, les distinguent des précédentes situations de guerre dans lesquelles la France était auparavant engagée.

Avec l'inscription des noms de ces soldats « morts pour la France » sur le site Mémoire des Hommes, la Direction de la mémoire, du patrimoine et des archives du ministère de la Défense et des Anciens combattants répond à une volonté d'oeuvrer pour la mémoire nationale.

  un pdf d'un article paru sur memoire des hommes : ici

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 50 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook