( 1 Vote ) 

 

 

Six militaires blessés, amputés d'une main ou d'une jambe, vont être les premiers à bénéficier de la mise en place d'un fonds exceptionnel pour financer des prothèses de dernière génération.


 

Six militaires blessés, amputés d'une main ou d'une jambe, vont être les premiers à bénéficier de la mise en place d'un fonds exceptionnel permettant le financement de prothèses de dernière génération. Ce fonds est assuré majoritairement par l'État (caisse nationale militaire de sécurité sociale, office national des anciens combattants et victimes de guerre), complété par l'entraide associative (Solidarité défense et Terre fraternité). Il permet d'anticiper sur la contribution des fonds de prévoyance qui doivent prochainement être revus à la hausse.


Ces prothèses articulées, actuellement en dotation dans les armées américaine et canadienne, vont « révolutionner » la vie des blessés. Les mains permettent, entre autres, une complète pronation et le mouvement circulaire du poignet. Quant aux genoux, ils autorisent une marche régulière et la prise en compte des obstacles.

D'un coût compris entre 52 000 et 57 000 €, ces prothèses apportent un confort quotidien évident et permettent une réadaptation professionnelle dans les meilleures conditions, voire le réemploi dans des postes opérationnels, en unité.

Une quinzaine de militaires blessés, amputés stabilisés, pourraient recevoir ce nouveau type d'appareillage entre 2012 et 2014.

 

 

"Pour la France" : Témoignage photographique sur les soldats français blessés et tués en Afghanistan

"Pour la France" est un travail photographique en cours de réalisation qui aboutira en 2013 à l'édition d'un livre.

Pour soutenir :ici

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 32 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook