Alors que les GI ont quitté l’Irak, 270 chiens détecteurs d’explosifs ont été dépêchés sur place.


En 2003, la police de Bagdad en utilisait une douzaine et l’armée américaine, à peine arrivée, en a fourni trente de plus. Aujourd’hui, ils sont 310 au total, oeuvrant sur tout le territoire irakien (302 entraînés à détecter les explosifs et 8 la drogue). Depuis le début de la guerre, les forces de police locales s’étaient montrées réticentes à utiliser les talents de ces renifleurs à quatre pattes.

 

 

En 2009, le ministère de l’intérieur irakien leur avait même préféré un outil de détection de bombes hors de prix (de 16 500 dollars à 60 000 dollars), fabriqué par une société britannique. Mais deux ans plus tard, face à l’inefficacité de l’engin, ils se sont ravisés et ont décidé de constituer une véritable force canine, jugée plus efficace et moins coûteuse : de 8 000 dollars à 18 000 dollars le chien, selon son degré d’entraînement.

source le monde

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 34 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook