( 1 Vote ) 

 

Les kandaks 32 et 36 de l'armée nationale afghane avec une cinquantaine de policiers afghans ont été engagées dans cette opération de contrôle de zone en haute vallée d'Uzbeen.

Un dispositif français les a appuyés, en particulier pour assurer le dispositif de couverture sur les hauteurs, pour engager et guider les appuis artillerie et aériens et pour contrôler la présence d'IED sur les routes.

L'opération a commencé le 1er octobre au soir avec la mise en place par des hélicoptères américains des éléments français sur les hauteurs Est et Ouest de la vallée et la mise en place, sur le poste de combat d'Uzbeen, d'un poste de commandement conjoint afghan – français de niveau brigade.

Pendant les phases de reconnaissance des principaux axes de la vallée puis de contrôle de zone, les éléments afghans et français ont été au contact des insurgés à plusieurs reprises.

Les groupes d'insurgés détectés ont été neutralisés par les appuis mis en œuvre par la coalition : hélicoptères d'attaque, avions de chasse et drones armés, mortiers lourds du poste d'Uzbeen.

 

 

Le 4 octobre en milieu de journée, le dispositif français sur les hauteurs Est de la vallée a été pris à partie. Un soldat français a été blessé par un tir insurgé. La riposte engagée, par un chasseur F16 et un groupe Javelin qui a tiré deux missiles, a permis de neutraliser le groupe d'insurgés et d'évacuer rapidement le blessé.

Avant le désengagement des unités, une shura a été organisée sur le poste d'Uzbeen, avec les chefs et maleks locaux et le sous-gouverneur du district de Surobi. Ce dernier a notamment fait le point sur le projet de consolidation de la route d'Uzbeen et présenté le processus de mise en place d'une police locale dans cette vallée.

Au final, deux IED ont été découverts et détruits, une vingtaine d’insurgés a été neutralisée et les forces de sécurité afghanes ont pu établir le contact avec les villages de la zone d’opération.

Sources : EMA

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 20 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook