( 1 Vote ) 

 

 

Le second maître Benjamin BOURDET du commando Jaubert est tombé au champ d'honneur

 

 

 

Dans la nuit du 13 au 14 juillet 2011, un élément composé de forces spéciales de la brigade La Fayette et de policiers afghans est engagé dans le cadre d'une patrouille conjointe avec la police locale en vallée d'Alasay

Il s'agissait pour la police locale afghane de s'approprier une zone en cours de sécurisation. Une vingtaine de militaires français et une dizaine de policiers afghans étaient engagés dans l'opération.

Vers 5h30, un élément, qui avait établi une position de surveillance dans la zone du wadi, détecte deux groupes d'insurgés à environ 200 mètres à l'Est et au Sud de sa position. Un combat s'engage.

Vers 6h20, un des commandos est mortellement blessé par un tir d'arme légère d'insurgé.

Rapidement, un chasseur de la coalition intervient et neutralise le tireur ennemi.

Vers 10h00, sous la protection d'un tir d'artillerie, et d'une patrouille Tigre, avec l'appui d'une vingtaine de policiers du village de Shekut qui les guide, le groupe commando arrive à s'exfiltrer.

La force de réaction rapide du GTIA Kapisa et les compagnies afghanes positionnées à Tagab et dans le poste de Shekut se déploient pour récupérer le groupe qu'ils rejoignent vers 11h30.

L'opération visait à permettre aux policiers afghans de poursuivre la sécurisation de la vallée d'Alasay dans la suite d'une importante opération conduite par la brigade La Fayette. Depuis l'hiver dernier, la brigade française a conduit plusieurs opérations dans le Sud de Kapisa et en Alasay pour permettre le déploiement de la police afghane avec l'établissement de postes pour la police nationale ou la police locale.

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 17 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook