( 1 Vote ) 

 

 

Le secrétaire américain à la Défense Leon Panetta est en Afghanistan depuis samedi, où les violences demeurent quotidiennes, malgré les progrès invoqués par les forces de la coalition internationale.

Dans la seule journée de dimanche, trois soldats de l'OTAN ont été tués dans trois événements distincts dans l'est et le sud du pays, tandis que trois policiers afghans ont péri dans l'explosion d'une bombe placée en bordure de route à Kandahar.

Quelque 296 soldats de l'OTAN, dont 211 américains, ont été tués depuis le début de l'année. Le chef des forces de la coalition, le général américain David Petraueus, note cependant une tendance à la baisse par rapport à 2010.

Il est encore prématuré de dire que cela est une indication de quelque chose, mais c'est bien mieux que ce que les analystes du renseignement avaient prévu.

David Petraueus

La police afghane rapporte par ailleurs que sept démineurs afghans, employés d'une ONG, enlevés le 6 juillet dernier dans l'ouest du pays, ont été décapités. Vingt et un autres démineurs demeurent entre les mains des ravisseurs.

Le secrétaire américain à la Défense visite ce dimanche la province du Helmand, bastion taliban, où sont déployées des troupes américaines.

Le Pentagone commencera dès la fin de l'année le retrait d'un tiers du contingent américain déployé dans le sud du pays, soit 33 000 militaires, fort des progrès qu'il estime avoir réalisés contre les talibans.

Les États-Unis fournissent les deux tiers des effectifs de la Force de l'OTAN en Afghanistan, forte d'environ 130 000 militaires.

source Radio-Canada.ca avec Agence France Presse et Reuters

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 32 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook