( 2 Votes ) 

Réduire les réseaux insurgés présents dans la vallée d'Alasay

Dernière opération d'envergure planifiée pour l'état-major de la Task Force La Fayette avant sa relève, Eternal Blacksmith visait à réduire les réseaux insurgés présents dans la vallée d'Alasay, pour faciliter notamment la liberté de mouvement de la population entre Alasay et les vallées avoisinantes.

600 militaires français, issus principalement du groupement tactique interarmes (GTIA) Allobroges, et 500 militaires et policiers des forces de défense et de sécurité afghanes se sont déployés jusqu'aux contreforts nord-ouest de la vallée. Lors de la phase préparatoire, les unités françaises étaient pré-positionnées sur le col Shekut. Le Kandak (bataillon) 31 de l'ANA, engagé au nord de Belda, avait pour mission d'interdire la vallée d'Hassanabbat.

Dans la nuit du 12 au 13 avril, des équipes d'observation étaient héliportées sur un point haut afin de préparer et d'appuyer l'engagement des unités en fond de vallée d'Alasay. Le 13 matin, les unités du GTIA Kapisa et du Kandak 33 progressaient en fond de vallée et s'emparaient de leur objectif, avant de se désengager dans la nuit du 13 au 14 avril. Durant cette phase, quatre militaires français ont été blessés.

Eternal Blacksmith a permis la neutralisation de plus de 40 insurgés et la récupération d'une dizaine d'armes, fusils d'assaut et armes de poing, ainsi que plusieurs centaines de munitions. Elle a permis de prolonger l'action entreprise avec Blacksmith's Hammer dans la vallée d'Alasay et de prendre pied dans une nouvelle entrée de vallée.

Sources : EMA

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 25 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook