( 1 Vote ) 

 

Nom de code : Snakes’ Nest , un assaut conduit en plein cœur de la vallée de Bedraou.

Les 13 et 14 mars 2011

Les tubes de 155 mm sont pointés vers le ciel, les servants des mortiers lourds sont en position prés de leur pièce, les drones balayent la zone d'action de leur caméra infrarouge, les hélicoptères de combat et les avions de chasse en attente, exécutent des hippodromes, prêts à agir. Les hommes de la vague d'assaut, le visage grave, attendent patiemment que la lourde rampe des hélicoptères américains Chinook s'ouvre avant de s'élancer dans le chaudron. En pleine nuit, 300 combattants, parmi lesquels les militaires afghans du kandak 32 accompagnés de leurs mentors français des OMLT, sont mis à terre et bouclent la zone cible.

A l'aube, les premières fouilles sont déjà fructueuses : des armes et un nombre important de munitions, dont des mines anti-personnel, sont récupérés. L'armée afghane investit les kalas (maisons traditionnelles) et arrête plusieurs suspects. Dans le secteur sud de l'opération, plusieurs tirs se font entendre : le kandak 32 est pris à parti à l'arme légère et au lance-roquette RPG7. La précision et la violence de la riposte obligent les insurgés à refluer en désordre. La première journée de combat s'achève ainsi pour la Force qui s'installe en dispositif de nuit. Les ordres fusent : secteurs de surveillance, positions de rechanges, itinéraire de repli, horaires et compositions des patrouilles, mesures de coordinations... Rien n'est laissé au hasard pour que le dispositif de bouclage conserve toute son étanchéité. Les moyens de détection infrarouge et thermiques transpercent maintenant la nuit, prêts à déceler toute tentative d'exfiltration insurgée.

Le deuxième jour, l'opération reprend. Quelques tirs sporadiques rappellent à chacun qu'il ne faut pas relâcher l'attention. Les fouilles se poursuivent avec autant de succès : des caches d'armes sont signalées et d'autres individus sont interpellés. Une shura improvisée avec le Malek d'un village permet à l'ANA et aux OMLT de recueillir de précieux renseignements sur la présence et sur les cheminements empruntés par les insurgés qui n'ont jamais cessé d'être omniprésent dans la zone. Puis les ordres tombent : le kandak 32 reçoit pour mission, en se portant plus au nord, d'appuyer les chasseurs du Battle Group Allobroges qui s'apprêtent à procéder à la fouille d'un village.

Mission à haut risque

Les commandants d'unités et les chefs de section de l'ANA donnent leurs ordres, sous l'œil attentif et discret des mentors français. Une quarantaine de soldats afghans et leurs conseillers français entament le déplacement. Par appuis mutuels, ils progressent le long des kalas et des sentiers tortueux avant d'aborder un découvert de plus de 600 mètres.

Les hommes de tête sont postés, en appui des premiers qui s'élancent. Le silence qui accompagne jusque-là cette manœuvre se déchire tout à coup sous le claquement des balles insurgées. Des tirs ennemis à l'arme lourde prennent la colonne de l'ANA sous leur feu par le flanc gauche et le flanc droit. L'appui riposte instantanément et un soutien aérien est demandé. Même si l'intensité des échanges ne faiblit pas pendant de longues minutes, la colonne parvient à manœuvrer pour se mettre à l'abri grâce à la précision et à la puissance des tirs amis. L'évacuation d'un jeune soldat de l'ANA, blessé au cours de l'attaque, s'effectue ainsi dans de bonnes conditions.

L'opération Snake Nest affiche déjà un très bon résultat : de nombreuses caches d'armes auront été découvertes et plusieurs insurgés ont été neutralisés.

Cette opération d'ampleur, conduite par la brigade La Fayette en étroite coordination avec la 3ème brigade de l'ANA, montre à la population que la force dispose de la liberté de mouvement dans sa zone d'opération : aucun village, aucune zone ne peut se prévaloir d'inaccessibilité.

Les contacts pris par l'ANA avec la population sont encourageants pour l'avenir car cette dernière a pu constater la capacité de son armée à assurer la sécurité même dans les zones les plus reculées.Sources : EMA

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 14 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook