source defense.gouv

operation-koumac-4

 

 

Les 25 et 26 janvier 2011, le kandak (bataillon) 24 de l'Armée nationale afghane, une compagnie d'infanterie et l'escadron blindé du battle group Richelieu ont effectué une mission de reconnaissance de zone à l'entrée de la vallée de Bedraou, en Kapisa. Objectif de cette opération, appelée Koumac : reconnaître les principales pistes et prendre contact avec la population.

operation-koumac-2

Dans la matinée du 26 janvier, la coalition reconnaît les principaux axes routiers, qui, en majorité, restent des pistes de terre, rencontre la population et fouille des compounds . Les premiers comptes-rendus qui remontent du terrain vers le poste de commandement reflètent un déroulement normal des reconnaissances : la population est calme et vaque à ses occupations.

Un peu avant midi, un obus de mortier est trouvé. Au même moment, une détonation : un groupe de militaires français chargés de fouiller une maison à proximité de Shatoray est pris pour cible par les insurgés. La riposte est précise et immédiate. Les tirs ennemis cessent.

Jusqu'au milieu de l'après-midi, le silence reprend ses droits dans la vallée. Vers 15h00, à nouveau, le kandak 24 et ses mentors français des OMLT sont pris à partie à l'arme lourde, un peu plus au nord du village de Shelwatay. Une fois encore, la riposte est rapide, précise et efficace.

operation-koumac-1

Mais la mission n'est pas terminée et, lors du désengagement, nouvel incident : un char AMX 10 RC déclenche l'explosion d'un IED (improved explosive device – engin explosif improvisé). La zone est immédiatement sécurisée et l'équipage, très légèrement blessé, peut alors être transféré par hélicoptère à l'hôpital militaire français de Kaboul.

Sur le point de regroupement, debriefing de l'opération : Koumac s'est globalement bien déroulée, les reconnaissances ont été menées dans de bonnes conditions et l'objectif a été atteint. La population n'a pas manqué de constater notre détermination à venir à son contact et notre capacité à maîtriser les actions insurgées.

Sources : EMA

Droits : Ministère de la Défense et des anciens combattants

operation-koumac-3

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 33 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook