aumilitairemars17

 

 

 

 

Sur les théâtres extérieurs, en opérations, en « zones hostiles », « loin de ses siens »… on pense, et on raisonne surtout, en termes de soutien médical, de soutien psychologique, de soutien matériel… ; il convient cependant de ne pas oublier un autre « volet » primordial de ce soutien : le soutien spirituel.

Loin de faire l’apologie de la religion, loin de faire un quelconque prosélytisme, loin de faire de la « publicité » ou de la « retape »… que l’on soit athée, croyant, « pratiquant » ou « non pratiquant », chacun d’entre-nous, dans des conditions extrêmes et dans un environnement difficile éprouve le besoin, humain, compréhensible et bien naturel, de se « raccrocher à quelque-chose ou à quelqu’un ».

 

 

 

 

 

Ce « quelqu’un » est très souvent SON frère d’armes, SON ami,  pour lequel on est prêt àpadrefem faire le sacrifice ultime ; c’est plus rarement, je n’oserais dire « jamais » son supérieur ou son subordonné.

Ce « quelqu’un » est aussi, et plus souvent qu’on ne pourrait le croire (ou « l’avouer » !), la personne qui saura être à l’écoute ; qui saura être le confident ; qui saura garder secret le « jardin secret » de chacun ; qui saura tenir « le rôle de grand frère » ; qui saura recueillir les confidences, les malheurs, les interrogations, les doutes… ; qui saura conseiller, apaiser, motiver, encourager… ; qui saura redonner confiance et espoir… Ce « quelqu’un » qu’on « délaisse quelque peu » au quartier, est celui vers qui on « se tourne » et vers qui on vient se « ressourcer » en cas de besoin. Ce « quelqu’un » quel que soit le « nom » qu’on lui donne au regard de sa religion, est celui qui s’appellera, de « manière générique », le PADRE.

 

military_chaplain.jpg14

 

Gloire et honneur à tous ces PADRE, qui en tous temps et en toutes circonstances, sur les théâtres d’opérations, sont TOUJOURS prêts et TOUJOURS à l’écoute. Leur « rôle » est ingrat et peu reconnu, mais combien ESSENTIEL pour « le moral du combattant ». Ne les oublions pas et sachons donc reconnaître la « juste place » qu’ils occupent dans le succès de la mission.

aumilitairecorpsfranc

 

 

quelques liens intéréssants sur le sujet

diocese aux armées : ici

les aumoniers aux armées 1916 : ici


Philipe Marze médecin généraliste de campagne, Aumônier militaire: ici

Pdf sur l'aumonier Ducourneau à Tora en Afghanistan : ici

 

 

capitaine Pambrun, aumônier du Corps Franc Pommiès

 

 

 

 

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 26 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook