( 5 Votes ) 

Il avait toujours voulu être militaire. Comme son grand-père,ancien combattant en Algérie, auquel il était profondément attaché.

 

 


C'est d'ailleurs à la mort de ce dernier, en 2007, qu'il avait abandonné ses études et s'était prématurément engagé au 8e régiment de parachutistes d'infanterie de marine de Castres, dans le Tarn.

 

Deux semaines après la mort de Damien, Aurélie a reçu un message sur le répondeur de son téléphone portable. Le numéro affiché était afghan, elle en reconnut le code en tremblant. «C'était
dans la langue de là-bas; et ça ricanait, ça rigolait, j'en étais glacée.»

 

 

 

Alors que la mort au combat était jadis glorieuse, la voici difficile à assumer, faute d'un grand récit capable de transformer la mort en sacrifice.»

 


Reportage pour le Monde  Par Annick Cojean/
Photos Philippe de Poulpiquet

l'intégrale du reportage : ici

 

l'infographie des 88 soldats Français décédés en Afghanistan

cliquez sur l'image

 

 

 

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 77 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook