( 1 Vote ) 

 

 

Du 20 au 27 février 2012, la 3ème brigade de l'ANA a mobilisé l'ensemble de ses kandaks  pour conduire en de manière autonome une opération complexe de relève sur positions.

 

L’opération Scimitar avait pour but d’effectuer une relève sur positions entre le kandak 31, basé dans la région de Tagab, et le kandak 32, basé en Surobi. Cette opération a été entièrement conçue, planifiée et conduite par la 3ème brigade de l’ANA.

 

Le général Nazar, commandant la brigade, a souligné l’excellent travail réalisé par la Road Clearance Company (unité afghane du génie spécialisée dans l’ouverture d’itinéraire piégé), récemment formée par la Task Force La Fayette (TFLF). Systématiquement engagées en tête du dispositif, les deux sections ont détecté quatre IED pendant l’opération et ont permis la capture de quatre poseurs d’IED (engins explosifs improvisés) présumés.

Outre les deux kandaks se relevant mutuellement, cette opération a impliqué tous les autres kandaks pour sécuriser les axes et appuyer les déplacements. A ce titre, Scimitar représente l’une des opérations les plus importantes, en termes de volume de forces, réalisée dans la zone de la TFLF

.

Durant cette opération, les Battle Groups (BG) Tiger et Picardie ont fourni des appuis feux et renseignement grâce à des détachements de liaison, d’appui et de soutien (DLAS) ainsi que des points d’appui véhicules. Le BG Picardie a aussi conduit des opérations quotidiennes de reconnaissance et de sécurisation de la Highway 7.
Cette manœuvre d’envergure s’est parfaitement déroulée et démontre les progrès de l’ANA tant en terme de planification que dans la manœuvre interarmes.

Sources : EMA

 

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 20 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook