( 1 Vote ) 

 

Dimanche, un soldat américain a tué et brûlé sans raison 16 civils afghans dans la province de Kandahar, au sud du pays. Parmi les victimes, un journaliste de l'AFP a pu compter des femmes et de très jeunes enfants.

Selon un responsable de l'Isaf, « un soldat est sorti de sa base vers 3 heures du matin et il s'est mis à tirer. Puis il est rentré dans son bureau et a été placé en détention ». « Je ne peux pas expliquer les motivations derrière ces actions insensées, mais ce n'était en aucun cas autorisé par l'Isaf », a réagi le général britannique Adrian Bradshaw, commandant adjoint de l'Isaf, qui a exprimé, au nom de la force internationale, ses « regrets sincères » et sa « peine » pour « cet incident épouvantable».

Les Etats-Unis, via leur ambassade à Kaboul, ont de leur côté adressé « leurs condoléances les plus sincères aux familles des victimes de la fusillade tragique ». « Nous sommes attristés par cet acte violent contre nos amis afghans. Les forces américaines procurent le plus haut niveau de soin aux blessés », ajoute l'ambassade américaine dans un communiqué, qui « déplore » et « dénonce toute attaque d'un membre» de ses forces armées « contre des civils innocents ». « Nous assurons le peuple afghan que le ou les individus responsables de cet acte seront identifiés et jugés. », conclut le communiqué.

Source AFP


Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 38 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook