( 1 Vote ) 

 

"Je sais la douleur de vos proches et je la comprends, je veux la partager"

 

Le président Nicolas Sarkozy a rendu hommage mercredi aux quatre soldats français tués le 20 janvier par le tir d'un soldat afghan, lors d'une cérémonie qui s'est déroulée à Varces, en Isère.

Les quatre soldats, qui appartenaient au 93ème régiment d'artillerie de montagne de Varces et au 2ème régiment étranger de génie de Saint-Christol dans le Vaucluse, ont été "victimes du plus lâche des crimes: alors qu'ils se trouvaient désarmés, ils ont été abattus pas un taliban vêtu de l'uniforme d'une armée amie, qu'ils étaient venus former avec confiance, avec dévouement", a déclaré le chef de l'Etat lors de son éloge funèbre.

Nicolas Sarkozy a remis les insignes de chevalier de la Légion d'honneur à titre posthume aux quatre soldats décédés. "Je sais la douleur de vos proches et je la comprends, je veux la partager", a-t-il dit. "Je veux porter ici le témoignage de la reconnaissance que les Français et nos alliés portent à votre sacrifice."

"Au sein de la coalition internationale, (...) nos hommes avaient pour mission de conduire l'armée nationale afghane sur le chemin de l'autonomie, pour que les Afghans assurent eux-mêmes leur sécurité", a-t-il souligné. "Le président Karzaï m'a fait part de son émotion face à ce drame (...) qui cherche à fragiliser la collaboration engagée par nos deux pays au service de la paix."

"Ne nous trompons pas de colère, ne nous laissons pas aveugler par la douleur", a-t-il souhaité. "C'est encore une fois le terrorisme qui, prenant le visage de nos alliés, sous les dehors de l'armée régulière, a voulu frapper à travers la France l'idée même de liberté. Nous ne nous laisserons pas impressionner par cette barbarie, par cet obscurantisme d'un autre âge, qui doit nous renforcer encore dans notre détermination à oeuvrer pour la paix."

source nouvel-obs


Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 50 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook