( 1 Vote ) 

CHICO LE BARBU

En Février 1978, l'Armée tchadienne subissait les attaques des rebelles Toubous soutenus par la Libye. A la demande du Président tchadien, le Général Malloum, la France, en application des accords de défense signés entre les demi: pays en 1976, déclenche en

Février 1978 l'opération « Citronnelle» puis l'opération « Tacaud» MONGO (TCHAD) :LA RELEVE ENTRE DEUX UNITES, LA 1 ère DU 2 ( FUTUR CHAMEAUX) et la 3èmc DU 3 (LES CHATS MAIGRES) COMMENCE PAR UN DEFI. .. SPORTIF !

chat  maigre720_001.jpg

 

(Tiré des souvenirs de J.c. Graffin, vice président de l'Amicale) En juillet 1978, la 1° compagnie du 2, professionnelle depuis peu, commandée par le Capitaine Seznec, est envoyée au Tchad pour relever les « Chats Maigres li du 3, 3em.compagnie commandée par le Capitaine Lhuillier, qui viennent d'écrire de beaux faits d'Arme à Longa, Ati et Djedaa, et cela en moins de 4 mois.La charge est lourde pour les jeunes marsouins de la ire compagnie et son encadrement qui n'ont pas connu le feu à 99% pour exister face à cette compagnie opérationnelle.
L'accueil pour la relève est chaleureu,,"C et plein de bonhomie mais nous sentons bien que nous sommes pas sur le même pied d'égalité ; ezcc, ont combattu avec brio et leur poitrine se colore de citations et d'ordres nationaux. Pour en connaitre un peu plus sur l'opex  http://operationtacaud.wordpress.com/

Cela n'empêche pas de savourer pleinement un déliciewc méchoui le premier soir de notre arrivée au poste de Mongo.
Au cours de cette soirée, nous sommes « chambrés» joyeusement et chacun va de sa petite pointe d'excès en espérant faire aussi bien qu'ezcc. Les paris commencent à fleurir pour des choses jùtiles et à un moment, un terrain d'entente semble naître d'une bande de SousOfficiers
des dezcc compagnies qui, pour avaliser le défi, s'en remettent à la décision des deux commandants d'unité.
fls décident d'un commun accord que le défi sera le tour du rocher de Mongo(l2 km)effectué par les dezcc adjudants de compagnie, l'adjudant Spoutnick et moi-même, avec comme enjeu une caisse de champagne Le rendez-vous est pris à 5 heures30 du matin pour le départ.
La situation environnante demande cependant quelques précautions et ce challenge sera protégé par deux jeeps armées.


Les Sous-Officiers du 3 ont rapidement monté lin stratagème pour faire gagner leur représentant, l'adjudant Spoutnick dit le « cricket des falaises li en raison de son poids qui ne doit pas dépasser 50 kg. Cette ruse consiste à m'isoler à la popote et à trinquer à chaque
tournée, tout cela orchestré par le Capitaine Lhuillier et ses Cadres mais sans le « cricket lui qui est parti dormir
A chaque fois que je veux m 'exjiltrer pour aller dormir, je suis traité de « petite bite li ce qui ne me plait guère. Bien entendu je relève ce défi et après ce ne sont plus eu,"C qui influencent le film de la soirée et ce n'est que vers 3 heures du matin que celle-ci se termine faute de
combattant. Pour moi, il ne me reste qu'à peine 2 heures à dormir et je suis dans un triste état, mon retour ressemble plus à un slalom qu'à une ligne droite. De plus, je ne connais pas la valeur de Spoutnick en cross et je me dis que la « galère li est pour bientôt. Après avoir donné les
consignes au chef de poste et au gradé de relève pour mon réveil avec un café serré, je m'endors pour quelques instants. Le réveil n'est pas glorieux, et, en me lavant les dents, je lâche une première « jùsée li et ce n'est pas fini.Accompagné de quelques Cadres de la 1ère compagnie, je me présente au départ au niveau du poste, où j'ai l'impression que personne ne m'attendait plus vu dans l'état où j'étais 2
heures plus tôt. Le départ est enfin donné et je vois par/il' mon adversaire comme une bombe. Je prends 50 mètres dans la vue en moins de 400 mètres Ce qui m'inquiète en plus, c'est que je ne connais pas le terrain. Cependant, la « machine» se remet en route petit à petit et, après avoir
déposé trois ou quatre « peaux de renard »sur le bord de la piste, je refais mon retard. Au bout de 3 Km je suis revenu sur mon adversaire et lui place une première « mine »suivit rapidement d'une deuxième qui va le laisser sur place. Mon adversaire tente de couper à
travers les épinezcc pour refaire son retard mais mal lui en a pris puisqu'il s'étale dans ceZL,ci et perd du temps tout en gagnant des épines.
Je gagne largement ce défit acclamé pm' les « jitturs chameaux !let chaudement félicité par les « chats maigres!l. Ce défit va me valoir un premier surnom « Chico am chalabet d 'el abou dei fan »( Chico le barbu de la montagne du fou).

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 55 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook