( 2 Votes ) 

Bouar 1990 République Centre Africaine


images/stories/Glane_sur_le_net/m-E.F.A.O.__R.C.A..jpg

 

Le 2°Régiment Etranger de Parachutistes, "Compagnie Carmin", reçoit à BOUAR,

 

 Les Boucs de la 2ème compagnie du 2° Régiment d’Infanterie de Marine.

 - Au foyer Légion de la Cie du REP de Bouar, n’entre pas qui veut; et surtout ne peut être "maitre des lieux", celui qui n'est pas béret vert ; pourtant ….

- Un soir, 3 beaux et forts représentants de la 2 du GRAND  2 y pénètrent, s’installent au bar et commandent la "tôle" (cannette de bière) réglementaire .

Le foyer est rempli naturellement de nombreux bérets verts qui jettent sur nous des regards interrogatifs, mais surtout dissuasifs, comme pour nous dire ... "Prenez vos bières et go home" !!!

(à cette époque la compagnie carmin du 2 REP était composée de nombreux anglophones),

 

 

 

- "NIHIL OBSTAT" ( rien ne l'arrête ) …devise des boucs …que nous suivons à la lettre ...

 

images/stories/Glane_sur_le_net/les boucs.jpg

 

  La première bière est vide, la seconde commandée . Le serveur, un caporal anglais a un léger sourire (nous jouerons, plus tard, dans la nuit, avec lui, au trivial pursuit ).

Un portugais vient doucement sur la droite et commence à nous brancher, tandis qu’un ancien "US Marines" rapplique par la gauche... la tension monte mais, la bière descend tranquillement dans nos gosiers !!!

Les attaques verbales arrivent en français avec l’accent barcelonais d’un côté, et de l’autre dans un mélange franco texan: un duel de mots commence pour savoir qui est le plus grand des deux (Régiments !!!)...

 

2 ème REP ou 2ème Infanterie de Marine ???

 - Les tournées s’enchainent, les neurones s’adaptent aux accents, la tôle des cannettes se froisse dès qu’une "binouze" est vide. Ils sont dans leur fief et espèrent nous y déloger le plus vite possible.Après l' explication de notre historique, du très glorieux et lourd passé du régiment d’Auvours,

Rien n' y fait...- Il faut une épreuve de force, celle-ci arrive avec le geste de mon frère d’armes, le caporal /chef   NH,…. (je respecte son anonymat, histoire qu' il conserve son secret pour ce qui suit ).Ce métis kanak que je connais depuis le début des années 80 (nous appartenions aux Scorpions tous les deux au moment de la création de la "3 engagée", sous le commandement du Cne Joly ) décide pour changer, de ne plus broyer sa canette, mais de la découper et ensuite de la boire d' un seul coup; je dis bien "découpée", laissant les traces d'une découpe parfaite des dents ,ce détail a toute son importance ... Une fois celle ci découpée , elle est bue .A la première canette découpée, le portugais essaye et bien sûr l’arrache, mais ne la découpe pas .Tout le monde a déjà vu une tôle se déchirer si on tire et vrille bien fort.Pas de sang qui coule ,mais pas mal de bière renversée sur ces légionnaires

NH prend une seconde canette la découpe, la vide ... Deuxième essai du portugais suivi par un essai infructueux de l’ancien US Marines...

Une troisième, puis 4ème......et ce, les unes après les autres.. ......- Onze bières après, le héros du jour, mon honorable bras droit stoppe cet exercice parfaitement maitrisé ... les légionnaires nous offrent à boire et restent "scotchés"...

Peu de légionnaires osent essayer de peur du ridicule s’ils échouent !!!

 

images/stories/Humours_et_Anecdotes/bouar cpa.jpg

 

 

- Ce soir là, et les autres soirs suivants,  le foyer légion fut notre "Home sweet home" .

- Cette diplomatie nous avait surtout évité une belle bagarre !!!!!

 

Hervé BORDET.

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 23 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook