( 1 Vote ) 

 

Hercule - L'exosquelette

La DGA, qui a financé le projet, n'hésite pas à dire qu'il s'agit «d'une première mondiale». RB3D, une start-up de jeunes ingénieurs fous de high-tech, a développé un squelette artificiel bourré de capteurs et doté de jambes mécatroniques. Les bras seront prêts dans quelques mois.

Hercule, c'est son nom, «s'enfile» comme un manteau. Nul besoin de le relier à des capteurs posés sur le corps, il détecte, grâce à son intelligence, les mouvements de l'utilisateur et les accompagne en les rendant plus amples et en les renforçant. Il aide le soldat, le membre d'une unité d'élite ou le sauveteur à porter des charges (humaines ou non) jusqu'à 100 kg. Il est assez souple pour monter et descendre des escaliers et crapahuter sur des terrains instables. Hercule a une autonomie de 20 km à une allure de 4 km/heure.

Si des prototypes concurrents existent déjà, Hercule marque un réel tournant dans l’histoire de la maîtrise des technologies « robotoïques » : il est entièrement animé, à chaque articulation, par des moteurs électriques de dernière génération qui entraînent des actionneurs à câbles mécanisés. Cette innovation majeure permet un rendement supérieur à ce qui se fait actuellement. À noter également, un « mode réversible » de ces articulations, qui fonctionnent donc dans un sens comme dans l’autre.

source defense.gouv

le salon minipol

la société Rb3D

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 25 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook